16.9 C
Alger
mercredi 24 avril 2024

Cambriolage de maisons à Béjaïa: Démantèlement d’un gang composé de cinq individus

Un gang spécialisé dans le cambriolage de maisons, activant dans la ville de Béjaïa, a été démantelé en début de semaine par les éléments de la police judiciaire de la 8e sûreté urbaine.

Par H. Cherfa

Le réseau est composé de cinq individus âgés entre 25 et 40 ans. «Deux individus connus des services de police se sont introduits dans deux maisons, avec la complicité de la sœur de l’épouse du propriétaire des demeures, et ont emporté des bijoux en or et la somme de 5 000,00 euros, avant de disparaître dans la nature et partager le pécule», indique la cellule de communication de la sureté de wilaya.
Et d’ajouter : «L’enquête menée par les services de sécurité a permis d’identifier les malfaiteurs grâce à leurs empreintes digitales, ce qui a donné lieu à l’arrestation de trois d’entre eux».
Avant le coup-de-poing de la police, ils avaient procédé à la vente des objets volés et «les deux principaux accusés sont toujours en fuite et recherchés», souligne la même source.
L’affaire a été transmise à la justice et les malfaiteurs sont poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vol qualifié en réunion à la faveur de la nuit, escalade de murs et effraction. Ils ont été mis en examen et écroués.
Par ailleurs, un dealer âgé de 41 ans, originaire de Béjaïa, a été arrêté par les éléments de la BMPJ d’Amizour au niveau de la section de l’autoroute Est-Ouest non encore livrée, située entre Amizour et Merdj Ouamane. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, «le repris de justice a été appréhendé suite aux renseignements reçus sur le numéro vert (15-48) de la Sûreté nationale, faisant état de l’activité de vente de drogue pratiquée par l’individu sur cette autoroute reliant la localité d’Amizour à Béjaïa».
Et d’ajouter : «A l’arrivée des policiers sur les lieux, le dealer a tenté sans succès de prendre la fuite avant d’opposer, violemment, une résistance lors de son arrestation». L’intervention s’est également soldée par la saisie de 15 gr de kif et la somme de 73 500 DA, provenant des ventes de la drogue, et un scalpel chirurgical utilisé pour le découpage de morceaux de kif. Un dossier a été transmis aux autorités judiciaires compétentes, le mis en cause étant poursuivi pour les chefs d’inculpation de «possession et vente illicite de drogue». Présenté en comparution directe, le prévenu a été condamné à 7 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de dinars».
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img