15.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Brahim Merad en visite de travail à Alger: Redonner à la capitale toute sa splendeur et sa beauté

Lors d’une visite de travail et d’inspection qu’il a menée hier au niveau de la wilaya d’Alger, Brahim Merad, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, promet de faire d’Alger, la capitale, «l’une des meilleures et plus belles villes du bassin méditerranéen».

Par Lynda Naili
Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du plan stratégique de développement de la capitale, Ibrahim Merad a passé en revue un certain nombre de projets importants inscrits au titre de la réhabilitation de la capitale. A ce titre, le ministre de l’Intérieur a écouté des explications concernant les étapes de mise en œuvre du Plan Bleu
d’aménagement du front de mer visant à réconcilier la capitale avec son front de mer et à l’utiliser de manière optimale pour la hisser au rang des grandes capitales méditerranéennes. Dans ce contexte, Ibrahim Merad a fait savoir que «ce projet vise à restaurer la beauté du front de mer de la capitale, et à en faire une capitale prestigieuse et l’une des meilleures villes de la Méditerranée». «D’ici un an ou deux, de nombreux projets et espaces seront mis en œuvre, et d’autres seront reconsidérés, pour redonner la beauté à la capitale algérienne», a-t-il ajouté. En outre, le ministre de l’Intérieur a également inspecté les travaux de préparation et de réhabilitation des corridors inférieurs situés en contrebas de la Place des Martyrs. Des travaux sont en cours pour les relier à la pêcherie d’Alger à travers un grand balcon donnant directement sur la mer, en passant par le centre commercial dans lequel les travaux sont sur le point d’être achevés. A travers la restauration et la réhabilitation de ces corridors algériens, ces derniers seront dotés d’un certain nombre d’équipements touristiques, culturels et commerciaux qui, a indiqué le ministre de l’Intérieur, créeront une mobilité importante. Au demeurant, il a insisté sur «la nécessité de mener à bien tous ces projets coûteux, afin de redonner à la capitale toute sa splendeur, sa beauté, sa mer et sa civilisation, ainsi que de revitaliser le tourisme dans la capitale en modernisant les principales installations». Et au ministre de l’Intérieur de relever que «la réalisation de ces projets s’effectue avec les mains et les compétences algériennes».
Auparavant, Ibrahim Merad a entamé sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger par une visite au Centre de commandement et de contrôle de la Direction générale de la Sûreté nationale, où il a reçu des explications sur la gestion du système automatisé des signaux tricolores, celle du système de vidéosurveillance, ainsi que le projet de réhabilitation du Centre de commandement et de contrôle. Une occasion pour le ministre de l’Intérieur de rappeler «la priorité accordée par les pouvoirs publics à la modernisation des différents équipements publics». Aussi, a-t-il souligné «l’importance d’exploiter ces systèmes intelligents pour fluidifier le trafic dans la capitale et renforcer sa sécurité, tout en informant et en sensibilisant les citoyens sur la mise en service des systèmes de vidéosurveillance en prévision de leur adoption comme mécanisme de contrôle technique des infractions au code de la route». A cet égard, il a également relevé «la nécessité d’accélérer le rythme de réalisation du projet de réhabilitation du Centre de commandement et de contrôle dans les meilleurs délais possibles, et de réfléchir aux modalités de sa généralisation dans les grandes wilayas». L. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img