20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Bourse : Wall Street termine en légère hausse une séance sans entrain

La Bourse de New York a terminé la séance de lundi en légère hausse, au terme d’une séance d’attente avant une nouvelle salve de résultats d’entreprises et la réunion de la Banque centrale américaine (Fed), hier et aujourd’hui.
L’indice Dow Jones a gagné 0,24 % à 35 144,31 points, un nouveau record, l’indice Nasdaq à forte composante technologique 0,03 % à 14 840,71 points, et l’indice élargi S&P 500 0,24 % à 4 422,30 points.
Après avoir démarré en légère baisse, les indices ont oscillé autour de l’équilibre durant toute la séance, faute de nouvelle susceptible d’orienter les débats, dans un volume d’échange faible.
«L’an dernier, on n’a pas eu de vacances. Donc cette année, il y a beaucoup moins de gens devant leur poste de trading qu’à la même période de l’été 2020», a expliqué Kim Forrest, responsable de la stratégie d’investissement chez Boker Capital Partners.
Après une clôture vendredi sur des records, avec un Dow Jones au-delà de 35 000 points pour la première fois de son histoire, le marché a repris son souffle, partisan d’une certaine «prudence», estiment dans une note les analystes de Charles Schwab.
Pour Kim Forrest, «il ne se passera pas grand-chose avant qu’on ne sache ce que (la Fed) va faire». A l’issue de la réunion, le président de la Fed, Jerome Powell, donnera une conférence de presse aujourd’hui. Les opérateurs ont aussi déjà le regard tourné vers les publications de résultats de la suite de la semaine, avec Apple, Microsoft, McDonald’s ou Starbucks au programme.
Même si la croissance exceptionnelle enregistrée au premier semestre ne se reproduira sans doute pas, «beaucoup de sociétés américaines peuvent connaître 18 mois de croissance, jusque mi-2022, à la faveur d’une reprise plus lente en Europe et en Asie qu’aux Etats-Unis», a estimé M. Forrest.
«C’est une bonne base pour une hausse (des cours) et une raison d’acheter des actions plutôt que de l’immobilier ou des obligations», a fait valoir la spécialiste.
Les ventes de maisons neuves aux Etats-Unis ont fortement reculé en juin, à la surprise des analystes, enregistrant un troisième mois de repli consécutif, signe du ralentissement d’un marché chauffé à blanc en début d’année.
Côté obligations, les prix sont déjà très élevés, avec des taux proches de leurs plus bas niveaux historiques (prix et taux évoluent en sens opposés).

Les Bourses chinoises repartent dans le vert à l’ouverture
Les places boursières chinoises ont ouvert en légère hausse hier, après leur forte baisse provoquée la veille par le tour de vis de Pékin à l’encontre du secteur du soutien scolaire, très lucratif en Chine.
A Hong Kong, dans les premiers échanges, l’indice composite Hang Seng regagnait 0,21 % à 26 248,58 points, après avoir perdu plus de 4% la veille.
En Chine continentale, la Bourse de Shanghai gagnait 0,25 % à 3 476,17 points, tandis que celle de Shenzhen restait stable à 2 412,51 points.

La Bourse de Tokyo optimiste avant la saison des résultats trimestriels
La Bourse de Tokyo continuait de progresser hier en matinée, après des gains significatifs la veille, faisant preuve d’optimisme avant de voir la saison des résultats trimestriels entrer dans le vif du sujet. Après 00h50 GMT, l’indice vedette Nikkei prenait 0,48 % à 27 967,58 points et l’indice élargi Topix gagnait aussi 0,48 % à
1 934,85 points. Wall Street a toutefois terminé lundi sur des gains très modestes, reflétant la prudence des investisseurs américains avant une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) hier et aujourd’hui et une nouvelle salve de résultats d’entreprises. Mais au Japon, «les investisseurs s’attendent à une reprise du cycle économique et des résultats d’entreprises, aussi les valeurs cycliques comme les titres des constructeurs automobiles devraient être recherchés», a commenté Ryuta Otsuka, stratégiste chez Toyo Securities, cité par l’agence Bloomberg.

Kamel L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img