15.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Bourse de Tokyo: L’indice Nikkei ouvre en petit repli

La Bourse de Tokyo démarrait hier en petite baisse, toujours lestée par la recrudescence du Covid-19 dans l’archipel nippon mais aussi par des tensions sino-américaines renouvelées, dont des entreprises japonaises pourraient pâtir aussi.
Malgré les performances de Wall Street en fin de semaine dernière, l’indice Nikkei cédait 0,2 % à 29 625,16 points vers 01h30 GMT et l’indice élargi Topix reculait de 0,19 % à
1 957,18 points.
Le Japon fait face à une quatrième vague d’infections au Covid-19, affectant surtout le département d’Osaka (ouest) mais aussi Tokyo, dont la gouverneure Yuriko Koike envisage de solliciter un nouvel état d’urgence auprès du gouvernement.
Il y a ainsi chez les investisseurs à Tokyo «quelques inquiétudes sur d’éventuelles conséquences économiques de ces frictions géopolitiques, qui pourraient peser sur l’activité en Chine de certaines entreprises japonaises», selon Shoji Hirakawa, stratégiste en chef de l’institut de recherche Tokai à Tokyo, cité par l’agence Bloomberg. Après avoir lâché
6 % vendredi, le titre Toshiba s’enfonçait encore de 5 % à
4 370 yens hier. En fin de semaine dernière, le quotidien «Nikkei» a affirmé que CVC Capital Partners allait reporter la présentation formelle de son offre de rachat pour laisser le temps à la nouvelle direction de Toshiba de prendre ses marques après le frais limogeage du directeur général du groupe, Nobuaki Kurumatani. L’action Fast Retailing (Uniqlo) perdait 1,54 % à 88 840 yens. Très présent en Chine, le géant japonais du prêt-à-porter a tout à perdre de tensions entre Tokyo et Pékin. Du côté des devises et du pétrole, le yen s’appréciait face au dollar, un mouvement de change négatif pour les valeurs japonaises exportatrices : vers 01h30 GMT un dollar valait 108,68 yens contre 108,80 yens vendredi à 21h00 GMT. La monnaie japonaise grimpait aussi face à l’euro, qui s’échangeait pour 129,89 yens contre 130,38 yens vendredi.L’euro descendait à 1,1951 dollar contre 1,1983 dollar en fin de semaine dernière.
Le marché pétrole était en repli : vers 00h20 GMT, le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,49 % à 62,82 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord abandonnait 0,58 % à 66,38 dollars.
Samia Y

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img