22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Bourse de Tokyo Indécise en matinée, le pétrole flambe de nouveau

La Bourse de Tokyo était hésitante hier matin, alors que les investisseurs continuaient de suivre nerveusement les développements du conflit russo-ukrainien et ses répercussions sur l’économie mondiale, à commencer par une nouvelle accélération des prix du pétrole.
Après avoir démarré en baisse, l’indice vedette Nikkei stagnait (+0,06 % à 26 493,25 points vers 01h50 GMT) et l’indice élargi Topix gagnait 0,3 % à 1 881,88 points.
Les sanctions occidentales contre la Russie se sont accentuées durant le week-end, notamment avec la décision d’exclure plusieurs banques russes du système international de transactions bancaires Swift, une mesure à laquelle le Japon s’est associée.
La mise en alerte par le Kremlin de ses forces de dissuasion nucléaire inquiétait aussi les investisseurs, tandis que la perspective de pourparlers russo-ukrainiens à la frontière bélarusse semblait très incertaine.
Du côté des valeurs, l’action de la maison japonaise de négoce Mitsui & Co chutait
(-4,89 % à 2 848 yens), et celle de Mitsubishi Corp était aussi en net repli (-1,67 % à 3 877 yens), alors que ces deux firmes détiennent des parts dans Sakhaline-II, des infrastructures pétrogazières offshore dans l’Extrême-Orient russe, via une coentreprise avec le russe Gazprom et l’anglo-néerlandais Shell. La major pétrolière britannique BP a elle décidé, dimanche, de se désengager du géant pétrolier russe Rosneft. Du côté des devises, le yen était quasi stable face au dollar, à raison d’un dollar pour 115,58 yens vers 01h40 GMT contre 115,55 yens vendredi à 21h00 GMT. En revanche, la monnaie japonaise s’appréciait fortement face à l’euro, qui valait 129,04 yens contre 130,21 yens en fin de semaine dernière.
Et l’euro baissait nettement face au dollar, à raison d’un euro pour 1,1165 dollar contre 1,1268 dollar vendredi.
N. T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img