14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Boumerdès/Zemmouri: Journée portes ouvertes sur le site archéologique «Mers Eddadjadj»

Une journée portes ouvertes sur le site archéologique «Mers Eddadjadj» de Zemmouri, à l’est de Boumerdès, a été abritée, dimanche, par l’Institut d’archéologie de l’université d’Alger, à l’issue de fouilles menées, pendant 15 jours, par une équipe de recherche de cet établissement.

Par Mahi Y.

L’opportunité a donné lieu à la signature du procès-verbal de clôture de cette opération de fouilles, en présence de la directrice de la culture et des arts de la wilaya, Mme Sabrina Bendou, la responsable de l’équipe de recherche, l’experte Aicha Hanafi de l’Institut d’archéologie, et de représentants de l’APW et de l’APC.
Ces fouilles effectuées par une trentaine d’étudiants et spécialistes de l’Institut d’archéologie augurent de l’importance extrême du site, au vu des vestiges mis au jour, dont des objets en céramique et en fer, des ateliers de poterie et des ossements d’animaux.
La manifestation a aussi englobé la présentation d’exposés sur cette nouvelle opération de prospection, lancée pour la première fois en 2017, avant sa poursuite en 2018 et 2019, puis sa suspension en 2020 en raison de l’épidémie de coronavirus. Ces fouilles ont été relancées en 2022.
Selon les organisateurs, la journée portes ouvertes vise l’implication des partenaires concernés dans la sensibilisation à la protection des sites archéologiques contre les fouilles anarchiques, ainsi que sur leur importance et valeur en tant que patrimoine culturel matériel.
Il s’agit, également, ont-ils ajouté, de la mise en exergue de la valeur du site en tant que partie prenante dans l’économie nationale, car il fait partie des plus importants sites archéologiques mis au jour, comme attesté par les vestiges découverts en son sein.
A noter, l’entrée en mise en œuvre, depuis mars dernier, du plan technique de protection et valorisation du site archéologique «Mers Eddadjadj». Ce plan prévoit la réalisation d’un diagnostic, des mesures d’urgence et un relevé topographique et archéologique du site, puis un plan de développement urbanistique et une mouture finale.
Le site «Mers Eddadjadj» est formé de couches souterraines archéologiques de différentes époques historiques, de la préhistoire à l’époque islamique (10e siècle après JC et 12e après JC). Selon les opérations de prospection réalisées en son sein et différentes sources et références historiques, ce site renfermerait la ville historique «Mers Eddadjadj», un fort réputé à l’époque islamique sous le nom «Rusubikari». En 1225, il a subi une attaque militaire ayant causé la destruction totale de la cité, qui fut dès lors ensevelie sous le sable, jusqu’à sa découverte en 2006.
Cet événement a été organisé par l’Institut d’archéologie de l’université d’Alger, en coordination avec la Direction de la culture et des arts de la wilaya et de la commune de Zemmouri, sous le slogan «Ensemble pour protéger nos sites archéologiques».
M. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img