19.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Boulenouar rassure sur la disponibilité de la farine / Pain : la tension persiste

Le pain n’est plus disponible en quantité suffisante depuis plus d’un mois déjà.
Le produit de large consommation est sous tension, sans que les autorités n’arrivent à trouver une solution à cette énième pénurie. Le départ en congé annuel des ouvriers des minoteries et boulangeries n’est pas seul à provoquer cette tension, le dysfonctionnement
dans la distribution de la farine est aussi la cause, selon les professionnels.

Par Louisa Ait Ramdane

Pour acheter du pain, les citoyens sont obligés de faire de longues chaînes. La baguette de pain de 10 DA est quasiment indisponible dans les boulangeries ouvertes durant ce mois d’août. Pour le pain amélioré, de longues files se forment dès la matinée devant de nombreuses boulangeries. Les consommateurs font plusieurs quartiers de la capitale dans l’espoir d’obtenir quelques baguettes. Les quelques boulangeries restées en activité en cette période de grandes vacances connaissent un grand rush. A midi, pratiquement toutes les quantités de pain mises en vente sont écoulées. Trouver du pain dans l’après-midi est quasiment impossible. L’insuffisance de pain est due aux faibles quantités produites en raison des congés des ouvriers boulangers.
Les boulangers, eux, expliquent le manque de pain par la pénurie de farine créée par les spéculateurs. A cela s’ajoute le problème de la marge bénéficiaire, qui a provoqué la fermeture de plusieurs boulangeries à travers le territoire national.
Pour faire face à la demande, les boulangers proposent du pain de semoule entre 15 et 20 DA. Ce prix est inabordable pour une famille qui consomme une dizaine de baguettes par jour. D’autres, moins nombreuses, se rabattent sur le pain traditionnel «matlou3» dont le prix est affiché entre 40 et 50 DA. Selon le président de l’Association nationale des commerçants et des artisans algériens (Anca), Hadj Tahar Boulenouar, «il n’y a pas de pénurie, tant au niveau des fabricants que dans le réseau de stockage. La farine est disponible en quantité suffisante». Joint par téléphone, Boulenouar a fait savoir que les stocks de farine, que ce soit au niveau de l’Office national interprofessionnel des Céréales (Oaic) où des minoteries publiques ou privées, sont largement suffisants pour satisfaire la demande pour les quatre mois à venir, sans parler de la quantité importée. «Nous sommes en contact avec l’Oaic et les minoteries, je peux vous assurer que les stocks de farine suffisent pour les besoin nationaux pour encore 4 mois», a-t-il indiqué, soulignant que «l’Office a rassuré la disponibilité de la farine en quantité suffisante pour répondre à la demande, et les boulangers n’ont qu’à s’y rapprocher pour répondre à leurs besoins».
Hadj Tahar Boulenouar a indiqué que certains boulangers ne s’approvisionnent pas auprès des minoteries, mais préfèrent se ravitailler chez les distributeurs et les commerçants grossistes. «C’est surtout pour ne pas facturer leurs achats, mais pas uniquement. Les commerçants de gros offrent beaucoup d’avantages aux boulangers, notamment en matière de paiement», a expliqué Boulenouar.
Concernant la rareté du pain ordinaire, le responsable a mis en avant le fait que «les boulangers produisent du pain amélioré ou de semoule entre 15 DA et 20 DA», précisant que «la marge bénéficiaire du boulanger sur le pain normal est minime et est derrière la fermeture de plusieurs boulangeries». Il a avancé également le détournement de la farine vers d’autres productions. «Le problème est que la farine est détournée vers d’autres usages comme les gâteaux. Une partie des stocks destinée au pain n’arrive pas aux boulangers», a-t-il souligné. Pour y faire face, il a préconisé de revoir la politique des subventions de l’Etat. Celle-ci doit changer, d’après lui. «La subvention doit être dans l’intérêt des citoyens en premier lieu, pas des grands industriels qui en profitent pour s’enrichir», a-t-il préconisé, précisant que «son association n’appelle pas à la suppression de la politique de subvention introduite par l’Etat pour aider le simple citoyen, mais de la réviser».
L’autre problème soulevé par le président de l’Anca est le dysfonctionnement de la distribution, comme ce fut le cas lors de la pénurie de lait en sachet et le départ en congé des travailleurs des minoteries en cette période d’été. «La décision de prendre des congés techniques par les minoteries a créé un déséquilibre sur le marché. Les minoteries profitent de cette période pour libérer leurs employés et passer à la maintenance de leurs équipements et machines. Mais il se trouve que la majorité des minoteries sont en congé. Une décision qui a vraiment créé un malaise sur le marché», a expliqué Boulenouar.
Pour sa part, le président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a expliqué récemment le manque de pain par des perturbations au niveau de l’acquisition de la farine. Un phénomène qui a amené certains boulangers à augmenter le prix unitaire du pain. Il a accusé les grossistes de blé tendre d’être derrière cette pénurie, puisque le blé est la matière première de fabrication de la farine panifiable destinée aux boulangers. Selon Zebdi, certains minotiers «exigent aux boulangers de verser des pots-de-vin» pour leur vendre de la farine. «Le tarif officiel du quintal de farine fixé par l’Etat est de 2 000 dinars, mais ils poussent le boulanger à le payer jusqu’à 2 800 dinars», a-t-il expliqué. Il a cité également une autre raison. Selon lui, certains boulangers ont abandonné, bien avant, la vente de pain ordinaire. «Le pain à 10 DA n’est plus vendu par beaucoup de boulangeries qui préfèrent mettre en avant le pain amélioré afin de le vendre à 15 ou 20 DA la baguette», a-t-il précisé, appelant les autorités à réagir face à ces pratiques qui portent atteinte à l’intérêt du consommateur.
En attendant de régler ce problème récurrent, le citoyen lambda est la victime d’une crise qui se répète tous les ans.

L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img