20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Boulangers à Béjaïa :«Le pain ordinaire ne sera pas livré aux magasins d’alimentation»   

    Les boulangers de la wilaya de Béjaïa ont décidé à l’issue de leur dernière réunion tenue mercredi dernier près du stade de l’unité Maghrébine de maintenir le prix de la baguette de pain ordinaire de 250g à 10DA.

Par Hocine Cherfa

Cependant, les fourniers de la wilaya de Béjaïa vont proposer d’autres qualités de pain comme d’habitude, soit les pains améliorés et complets, l’un à 15 DA et l’autre à 20DA. Selon M. Noureddine Hadjout membre du comité autonome de wilaya des boulangers de Béjaïa «nous avons décidé de maintenir le prix du pain ordinaire à 10 DA suite aux menaces de répression faites par la direction du commerce et nous allons produire du pain ordinaire qui, à vrai dire, est immangeable». Pour étayer ses dires, il dira : «les poubelles des Béjaouis sont pleines de pain ordinaire». Et d’ajouter : «plus de 15% du pain produit au niveau de la wilaya soit, pas moins de 150 000 baguettes vont quotidiennement à la poubelle». Et de poursuivre en disant, «notre souci est de proposer une baguette de pain mangeable, éviter le gaspillage». «On pensait que l’administration sera à nos côtés mais, elle est, finalement, contre nous et ne veut pas nous comprendre», fait-il remarquer. Il annonce par ailleurs que «les fabricants de pain ont décidé de cesser la livraison de cette aliments aux magasins d’alimentation générale et de proposer les pains améliorés pour la vente en gros à 13 et 18DA aux commerçants selon la qualité et le pain ordinaire sera vendu uniquement au niveau des boulangeries afin de d’éviter le gaspillage», dit-il. Cette décision sera entérinée dès aujourd’hui», a affirmé notre interlocuteur qui rappelle les ingrédients entrant dans la fabrication de ces pains dont, la farine, le sucre, la matière grâce, la levure, l’eau, le sucre, le sel  et l’acide Ascorbique, ceci alors que le pain ordinaire est fabriqué à base de farine, d’eau potable, de levure et de sel seulement. «Un pain dont la qualité est médiocre», fait-il observer. Pour M. Hadjout, «le prix de l’acide Ascorbique est cédé entre à 330 et 350 DA, le prix de l’électricité était fixé à 16cm/KW en 1996 date de référence de la tutelle alors qu’actuellement elle est de 05 DAK/W, le SMIG était fixé en 1996 à 6000 ,00 DA et il a, actuellement, atteint 20 000 00DA». Le pouvoir d’achat est érodé et nous aussi sommes des consommateurs et allons au même marché que les autres citoyens pour s’approvisionner en produits alimentaires et nous les payons au même prix que les autres». Il y a des boulangeries implantées dans les zones rurales et qui fonctionnent au par le Gasoil faute d’électricité et de gaz ville ; ils payent le Gasoil à 29,01 voire plus alors qu’auparavant le Gasoil coûtait 9,30DA le litre». «Aujourd’hui on peut plus payer la Casnos et les employés». Pour rappel, les fourniers avaient décidé la semaine dernière de porter à la hausse la baguette de pain ordinaire et une déclaration avait été publiée à cet effet. «Suite aux différentes augmentations des prix des produits de base entrant dans la fabrication du pain communément appelé pain ordinaire et plusieurs fois de suite et devant l’absence d’une solution définitive au problème de la marge bénéficiaire dont les boulangers souffrent et réclament depuis longtemps, nous boulangers de la wilaya avons décidé d’augmenter le prix de la baguette de pain ordinaire à 15DA pour un poids de 180 g à partir du 12 février». Pour sa part la direction du commerce (DCP) de wilaya avait réagi par la voix de l’un de ses responsables, en l’occurrence, M. Mohand Ouaâba qui avait averti, sur les ondes Radio Soummam, les boulangers qui oseraient relever le prix de cet aliment sans l’aval des autorités concernées. Pour lui, «le prix de la baguette de pain ordinaire est réglementé par un décret exécutif N°96/113 datant du 13 avril 1996». Et d’ajouter : «c’est une décision unilatérale qui n’a ni sens ni base du moment que le prix est réglementé et toute hausse de prix doit être décidée par les autorités concernées». M. Ouaâba avait averti voire menacé de sanctionner les boulangers qui décideraient de majorer les prix du pain, rappelant dans le même sillage, que le poids de la baguette de pain ordinaire est arrêté à 250g pas 180g» comme veulent le faire admettre certains boulangers indélicats.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img