26.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

Boulangeries fermées et absence de fruits et légumes durant l’Aïd: Rush sur les produits alimentaires

A la veille de la célébration de l’Aïd El Fitr, les préparatifs vont bon train, autant chez les citoyens que chez les autorités. Un long week-end en perspective, coïncidant avec le vendredi et le samedi, journées de repos hebdomadaire. Il plongera ainsi le pays dans une «léthargie» forcée.

Par Meriem Benchaouia

Hantés par le spectre des commerces fermés, les familles essayent d’anticiper au mieux les pénuries à venir, en stockant au maximum, de tout et de rien. Il faut dire que les fêtes religieuses, dans la majorité des grandes villes, sont toujours synonymes de privations, en raison du diktat des commerçants qui font fi de la loi. A chaque Aïd, la même question se pose : les citoyens trouveront-ils des magasins pour s’approvisionner en produits de première nécessité, notamment le pain ? Cette crainte de pénurie les a contraints à se précipiter vers les marchés pour s’approvisionner en quelques produits alimentaires. En dépit du durcissement des sanctions, des commerçants réfractaires ne respecteront, probablement pas, l’obligation de permanence. Résultat : les citoyens préfèrent prendre les devants en se ruant sur les produits alimentaires de première nécessité. Le doute plane
d’ores et déjà quant à la disponibilité, en quantités suffisantes, des produits alimentaires durant ces deux jours fériés et les jours qui suivront. Des efforts ont certes été consentis pour changer la donne, faire disparaître cette crainte des commerces fermés et éviter le rush sur les produits de première nécessité. Malheureusement, rares sont les commerces qui respectent les consignes du ministère, au grand dam des consommateurs. Au total 50 042 commerçants seront réquisitionnés à travers l’ensemble du territoire national pour assurer la permanence de l’Aïd El Fitr, a annoncé un communiqué du ministère du Commerce. «En application des dispositions de l’article 8 de la loi 13-06 du 23 juillet modifiant et complétant la loi 04-08 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales, les services du ministère du Commerce ont élaboré un programme de permanence des commerçants durant l’Aïd El Fitr, à l’effet d’assurer aux citoyens un approvisionnement régulier en produits alimentaires et services de large consommation», précise la même source. La permanence concernera 5 886 boulangers, 30 752 commerçants activant dans l’alimentation générale, fruits et légumes, 12 953 dans des activités diverses et 451 unités de production (131 laiteries, 276 minoteries et 44 unités de production d’eaux minérales), a ajouté le communiqué. En outre, 2 036 agents de contrôle ont été affectés à travers l’ensemble du territoire national pour le suivi de la mise en œuvre de ce programme des permanences. Le ministère du Commerce a invité les opérateurs réquisitionnés «à contribuer massivement à la réussite de cette opération». Il a également informé les commerçants de l’obligation de procéder après l’Aïd El Fitr à la reprise des activités commerciales et à la réouverture de leurs magasins conformément aux dispositions régissant les congés durant les fêtes légales et religieuses, a souligné le communiqué. A noter, l’application de la permanence des commerçants pendant les fêtes légales nationales et religieuses a commencé en 2012, suite à l’amendement de la loi 04-08 fixant les conditions de l’exercice des activités commerciales, par l’introduction d’une disposition obligeant les commerçants à assurer une permanence durant ces fêtes. Cette loi prévoit des sanctions à l’encontre des récalcitrants, dont la fermeture des locaux commerciaux pour une durée d’un mois assortie d’une amende allant de 30 000 à 200 000 DA.

M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img