12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Boukhélifa / Béjaïa: 12 quintaux de poulet saisis

Les éléments de la brigade de sécurité et d’investigation de la gendarmerie d’Aoaks ont saisi, au courant de ces derniers jours, 12 quintaux de poulet dans un abattoir illégal, implanté au niveau du groupement urbain N°10 de la commune Boukhélifa, daïra de Tichy.

Par H. Cherfa

«Deux individus : un Nigérien âgé de 24 ans et le propriétaire des lieux, natif de Béjaïa et âgé de 34 ans, ont été interpellés au cours de cette opération», indique la cellule de communication et d’information du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Béjaïa, précisant que «le poulet a été retrouvé vivant dans des caisses et devait être abattu et écoulé aux volaillers locaux et ceux des communes voisines aux fins de la consommation». Selon la même source, «des accessoires utilisés dans l’opération d’abatage ont également été saisis par les gendarmes qui ont réclamé au propriétaire une autorisation ou un registre du commerce en rapport à son activité, chose qu’il n’a pas pu présenter». «L’intervention des gendarmes a été menée en coordination avec les services de la Direction du commerce et des prix (DCP) et les services vétérinaires de la Direction des services agricoles (DSA)», a souligné la même source. Le poulet a été confié aux services concernés et abattu avant d’être remis à l’hôpital d’Aokas. Les deux contrevenants ont été conduits à la brigade de la gendarmerie de la région et soumis à une enquête. Une procédure judiciaire a été engagée à leur encontre et devraient être présentés devant les services judiciaires compétents.
Pour rappel, au début du mois en cours, soit le 4 janvier, 5 647 bouteilles d’alcool de différentes marques et de différents volumes avaient été saisies par les éléments de la gendarmerie d’Akfadou. La saisie a eu lieu au village Imaghdassen. «Deux individus natifs de la région, âgés de 41 et 48 ans, ont été interpelés au cours de cette intervention qui s’est soldée par la saisie d’une somme d’argent représentant les revenus engrangés des ventes de bouteilles d’alcool», indique la cellule de communication du groupement de la Gendarmerie nationale dans un communiqué de presse transmis à notre rédaction. Selon la même source, «les deux mis en cause ont été transférés à la brigade de la gendarmerie de la région et une enquête a été ouverte pour «exercice d’activité commerciale, en l’occurrence, vente d’alcool sans registre du commerce». Une procédure judiciaire a été engagée à leur encontre. Ils ont été présentés devant la justice, alors que la marchandise saisie a été remise aux services concernés.
Par ailleurs, 268 comprimés psychotropes ont également été saisis par les éléments de la Gendarmerie nationale au début du mois en cours sur la RN 12, à hauteur de la commune d’Oued-Ghir, près de Béjaïa. Selon la cellule de communication du groupement de la Gendarmerie nationale, «les substances psychotropes ont été retrouvées en possession d’un couple, dont un homme, natif d’Alger, âgé de 27 ans roulant, en compagnie de son épouse âgée de 34 ans, à bord de leur véhicule». Et d’ajouter : «Les psychotropes étaient soigneusement cachés par la jeune femme». Les enquêteurs ont également saisi 1 800,00 DA, 2 téléphones mobiles et le véhicule à bord duquel roulait le couple. Une procédure judiciaire a été engagée à l’encontre des deux prévenus qui ont été transférés à la brigade de gendarmerie pour être entendus et présentés devant le parquet à la fin de l’enquête.

H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img