22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Bouira: Le PNUD s’enquiert des projets de restauration des paysages forestiers incendiés

Une délégation du Programme des nations unies de développement (PNUD) a effectué, lundi, une visite à Bouira, où elle s’est enquise de l’impact de quelques projets réalisés dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre du programme national de réhabilitation des paysages forestiers affectés par les incendies, a-t-on constaté.

Par Kamel L.
Composée de la représentante résidente du PNUD en Algérie, Mme Blerta Aliko, ainsi que de l’ambassadrice du Royaume-Uni à Alger, Mme Sharon Wardle, et de la première secrétaire de l’ambassade des Pays-Bas à Alger, Mme Annelies Donners, la délégation du PNUD s’est rendue à Dirah (sud de Bouira), où elle a visité un projet de lutte contre la désertification et l’érosion du sol.
«Ce projet porte exactement sur les travaux de correction torrentielle pour protéger le bassin versant de la localité d’El Maleh à Dirah. Le coût de ce projet déjà réalisé a dépassé les 88 millions de dinars, soit 607 587 dollars américains, dont le PNUD a financé une surface de 790 m3 pour la réalisation de gabionnage pour stabiliser cette zone près steppique et préserver les eaux de la retenue collinaire», a précisé à l’APS le conservateur des forêts de Bouira, Demdoum Mounir.
Les membres de la délégation se sont enquis de l’impact positif de cette opération, qui vise à lutter contre l’érosion et à contribuer à la protection de l’environnement, notamment à travers la conservation des eaux et des sols, a expliqué M. Demdoum.
A Lakhdaria, la délégation du PNUD a évoqué des progrès des activités de reboisement des espaces forestiers détruits par les incendies, et de plantation de quelque 14 000 plants (arbres fruitiers), ainsi que de 1 500 autres arbustes (chêne-liège) dans le canton forestier de Tiguermount. «Toutes ces opérations sont menées avec le soutien des associations locales dont celle de chasse El Amel de Lakhdaria», a expliqué à l’APS Amar Nait Messaoud, responsable à la Conservation des forêts de Bouira.
Selon le chargé de la communication au sein du PNUD en Algérie, Abdelmalek Touati, le programme national de réhabilitation et de restauration des paysages forestiers incendiés sont menées conjointement avec la Direction générale des forêts (DGF) à travers les dix wilayas les plus affectées par les incendies, à savoir Ain Defla, Béjaia, Bouira, Chlef, Guelma, Jijel, Khenchela, Skikda, Tipaza et Tizi Ouzou. «Le projet vise à mettre en place des actions d’assainissement et de traitement sylvicole et de réduction des risques hydriques par la correction torrentielle et la revitalisation des écosystèmes», selon M. Touati. Le programme encourage aussi l’implication des organisations de la société civile locale pour mener à bien des actions de reboisement et de sensibilisation citoyenne dans ces 10 wilayas, a-t-il dit.Le même responsable a expliqué, en outre, que ce projet a pour objectif de renforcer la résilience des écosystèmes face aux aléas climatiques catastrophiques et de lutter contre la dégradation des terres. «Le principal bénéficiaire de ces actions sont les populations rurales ou forestières», a-t-il souligné.
K. L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img