20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

«Books & Journals»: Présentation d’un projet de plateforme numérique en sciences médicales

«Books & Journals», un projet de plateforme numérique consacrée aux sciences médicales et pharmaceutiques ainsi qu’à la recherche scientifique, a été présenté vendredi soir. Développé par un groupe d’étudiants de la faculté de médecine en collaboration avec leurs enseignants, le projet a pour ambition de promouvoir le système scientifique en Algérie et mettre en exergue ses travaux à l’échelle internationale. Présentant le projet en présence des doyens de facultés de Médecine et de Pharmacie, respectivement Pr Merzak Gharnaout et Pr Réda Djidjik et d’enseignants universitaires, le responsable du projet, Kenzi Mehdioui, a indiqué qu’il avait cette idée en tête depuis deux ans avant de pouvoir la concrétiser avec des camarades et des enseignants. Il a précisé, à cette occasion, que cette plateforme qui devrait être dotée d’une revue scientifique et de programmes pédagogiques et scientifiques, contribuera au renforcement de l’échange d’expertises avec des chercheurs nationaux et étrangers. Pour sa part, le doyen de la faculté de pharmacie a salué cette initiative initiée par des étudiants brillants relevant de la faculté de médecine, ce qui contribuera à l’enrichissement de la scène scientifique et à la formation des étudiants, mais aussi à faire connaître les travaux des chercheurs. Qualifiant de son côté l’idée de cette plateforme d’«exemplaire», M. Gharnaout a affirmé qu’elle sera un exemple pour les autres membres de la communauté scientifique. Ce projet qui concerne, selon ses responsables, 170 domaines scientifiques, se veut un espace dédié aux nouveautés scientifiques produites à travers le monde. A ce propos, Pr Hassan Messaoudi, spécialiste en médecine interne au CHU Mustapha-Pacha, a expliqué que la gestion de «Books & Journals» nécessitait des compétences scientifiques, dans la mesure où il s’agit d’un outil qui devrait sortir le système scientifique national de son silence en recourant à la langue anglaise, langue de recherche universelle par excellence. Par ailleurs, des compétences nationales, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ont salué cette initiative, en tête desquelles l’ancien ministre de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelhamid Aberkane, le Pr Djamel-Eddine Nibouche, chef de service de cardiologie au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Nafissa-Hamoud (ex-Parnet) et le Pr Kamel Youcef Toumi du «MIT», par visioconférence des Etats-Unis.

Yanis G.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img