26.9 C
Alger
mardi 28 juin 2022

Blida: Pénurie de poches de sang au Centre de transfusion sanguine

Le Centre de transfusion sanguine de Blida connaît une pénurie de poches de sang destinées à l’approvisionnement des hôpitaux, depuis l’apparition de la pandémiede de coronavirus, a révélé, lundi, son premier responsable.

Par Hamid N.

Le Centre a enregistré une baisse sensible en termes de dons du sang depuis le début de la pandémie de Covid. La situation s’est «encore aggravée» avec l’apparition de la 4e vague, «ce qui nous a contraint à faire appel au Centre de transfusion sanguine de Tizi-Ouzou pour couvrir les besoins des établissements hospitaliers, notamment le Centre anti- cancer (CAC)», a indiqué à l’APS Dr Mohamed Chouaib. L’incapacité du Centre à couvrir les besoins de nombreux services hospitaliers de la wilaya de Blida, pôle médical par excellence, «nous a contraint à faire appel au centre de transfusion sanguine de Tizi-Ouzou, qui nous a fait don de 240 poches de sang, ayant permis la prise en charge des cas urgents et les malades chroniques», a souligné M. Chouaib. «La moyenne des donneurs de sang a été ramenée de 60 à 90 personnes/jour avant la pandémie, à près de 30 donneurs, voire seulement
20 donneurs/jour, actuellement», a déploré Dr Chouaib. Il a, à ce titre, fait savoir que le Centre recense annuellement 19 000 donneurs de sang, dont un tiers représente des donneurs permanents. Le responsable du Centre de transfusion sanguine de Blida a expliqué la réticence des citoyens à faire don de leur sang par la «crainte, pour certains, de contracter le virus, au moment où d’autres en sont infectés, ne pouvant donc pas faire don de leur sang jusqu’à leur rétablissement total», a-t-il indiqué. M. Chouaib a fait part de la prise de toutes les mesures préventives susceptibles de protéger le donneur de sang d’une infection par ce virus. Il a également évoqué d’autres facteurs ayant provoqué cette pénurie, dont notamment la réduction, voire parfois la suspension des opérations de collecte de sang, qui étaient organisées au niveau des mosquées, des résidences universitaires et des universités, et ce, jusqu’à la stabilisation de la situation sanitaire, a-t-il encore expliqué. Pour pallier cette situation et renforcer le stock de poches de sang, notamment les groupes sanguins négatifs, le Centre de Blida prévoit l’organisation d’une série de campagnes de don du sang durant trois semaines et à raison d’une opération par week-end, à partir de vendredi prochain, au niveau des mosquées, au regard de
l’écho positif réservé par les fidèles pour ce type de campagnes. Le responsable a insisté, à cet égard, sur l’impératif d’informer les citoyens sur les bienfaits du don du sang sur leur santé, en plus de leur contribution à sauver la vie des personnes, dans le but de les inciter à adopter ce comportement humanitaire. Il a cité parmi ces bienfaits le renouvellement des cellules sanguines et la prévention de plusieurs maladies, telles que le cancer et les maladies cardiovasculaires, outre la satisfaction d’avoir accompli une bonne action équivalant à la charité musulmane. A noter le lancement, hier mardi, à partir de la wilaya de Blida, d’une campagne pour renforcer le rôle de la société civile dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, à l’initiative de l’Observatoire national de la société civile, avec au programme plusieurs manifestations et opérations de sensibilisation. La campagne prévoit notamment l’organisation, le 11 février courant, de 10 campagnes de don du sang au profit des hôpitaux de Blida, qui accueillent des malades de nombreuses wilayas du pays.
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img