11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Bilan 2022: Les prix alimentaires mondiaux à un niveau record

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont atteint, sur l’ensemble de l’année 2022, leurs plus hauts niveaux jamais enregistrés, a annoncé, vendredi, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Par Salem K.

L’indice FAO des prix des denrées alimentaires, qui suit la variation des cours internationaux d’un panier de produits de base, a poursuivi en parallèle sa baisse pour le neuvième mois consécutif, se repliant d’1,9 % en décembre et retombant même sous son niveau d’il y a un an. En mars, les prix mondiaux des produits alimentaires ont atteint leurs «plus hauts niveaux jamais enregistrés», selon la FAO.
«Les prix mondiaux du blé et du maïs ont atteint des niveaux records au cours de l’année», indique l’organisation de l’ONU. La valeur moyenne de l’indice FAO des prix des huiles végétales a d’ailleurs lui aussi atteint un record sur l’année, quand ceux de la viande et des produits laitiers ont même atteint «leurs plus hauts niveaux annuels depuis 1990».
Les prix des produits alimentaires sont ensuite repartis à la baisse depuis le mois d’avril, et ce, pour neuf mois consécutifs.
L’indice FAO de décembre s’établit en moyenne à 132,4 points, retombant ainsi à 1 % en dessous de son niveau d’il y a un an, en décembre 2021. «Cependant, pour 2022 dans son ensemble (…), l’indice s’établissait en moyenne à 143,7 points, soit 14,3 % de plus que la valeur moyenne de 2021», souligne la FAO. «C’est une bonne chose que les prix des denrées alimentaires se calment après deux années très volatiles», a salué dans un communiqué Maximo Torero, économiste en chef de la FAO, ajoutant qu’il était primordial de «rester vigilant et de se concentrer sur l’atténuation de l’insécurité alimentaire mondiale».
«Les prix alimentaires mondiaux restent à des niveaux élevés, avec de nombreux produits de base proches de niveaux record, des prix du riz en hausse, et encore de nombreux risques associés aux approvisionnements futurs», a-t-il signalé. L’indice des prix des huiles végétales, en repli de 6,7 %, a tiré en décembre la baisse mensuelle. Il tombe à son plus bas niveau depuis février 2021, les prix des huiles de palme, de soja, de colza et de tournesol ayant tous diminué en décembre.
L’indice FAO des prix des céréales baisse quant à lui d’1,9 % par rapport au mois de novembre, du fait de plus grandes disponibilités en blé après les récoltes dans l’hémisphère sud et d’une chute des prix mondiaux du maïs, à l’exception du riz.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img