20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Bendouda lance plusieurs chantiers culturels à Oran

Plusieurs infrastructures culturelles de la capitale de l’Ouest, Oran, devraient présenter, prochainement, un nouveau look. C’est la première responsable du secteur, Malika Bendouda, qui a donné le coup d’envoi.

En visite d’inspection à Oran, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a fait savoir qu’une décision est prise pour le classement du théâtre régional «Abdelkader-Alloula» comme patrimoine national. En marge de cette visite, la première responsable de la Culture a indiqué en plus qu’il a été décidé d’accélérer l’entretien des motifs artistiques qui garnissent la toiture de cette bâtisse, considérée comme un des symboles architecturaux de cette structure culturelle. Bendouda a annoncé que les motifs feront l’objet d’entretien et de maintenance «en partenariat» avec la République tchèque. «Le projet sera activé après la fin de la conjoncture sanitaire résultant de la pandémie de coronavirus, a déclaré la ministre. En attendant, un travail d’urgence sera effectué par les étudiants des Beaux-Arts pour la protection de ces œuvres», a-t-elle déclaré. Ce partenariat avec la République tchèque, le ministère de la Culture et des Arts envisage de moderniser le musée national «Ahmed-Zabana» suivant les normes internationales, toujours selon Bendouda, qui a noté que cette coopération devra également donner lieu à la modernisation de la bâtisse pour en faire un modèle en Algérie avec un nouveau look, notamment en prévision des Jeux méditerranéens qu’abritera Oran en 2022. Mais ce n’est pas tout. Concernant le projet d’aménagement du Palais de la culture d’Oran, la ministre a insisté, en l’inspectant, sur l’accélération des travaux pour livrer cet édifice culturel «dans les meilleurs délais», annonçant que le secteur de la Culture à El Bahia «sera doté du centre des congrès implanté à Haï Es-sabah». Il sera reconverti en centre culturel comprenant une médiathèque et une maison de l’artiste, dans le but de relancer la culture et l’art dans la wilaya. La tutelle, selon sa première responsable, «œuvre à encourager les initiatives d’investisseurs privés, à créer des investissements culturels dans les grandes villes et aider les jeunes porteurs de projets pour les concrétiser, en plus de la création de comités de suivi». Poursuivant sa visite d’inspection, la ministre de la Culture et des Arts a inspecté l’Ecole des beaux-arts et l’Institut régional de musique, avant de s’enquérir de visu du projet de réhabilitation du Palais de la culture et visiter le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) et un théâtre du secteur privé. Ceci, avant de présider une réunion avec des représentants de la société civile au Musée d’art moderne et contemporain (MAMO) d’Oran. Elle devait poursuivre sa visite dans la même wilaya, par l’inspection de différents sites archéologiques, dont Portus Magnus et le Palais du Bey. Lundi, elle a honoré le chanteur Houari Benchenat, le poète Touahri Tahar, le romancier Rouane Ali Cherif, la comédienne Khadija Bendes et le dramaturge Medjahri Missoum.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img