19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Benbouzid lors d’une visite d’inspection au CHU: L’hôpital Mustapha-Pacha doit être démoli…

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a révélé, hier, que l’hôpital Mustapha-Pacha «doit être démoli et reconstruit à nouveau». Dans une déclaration
à la presse, lors de sa visite d’inspection effectuée au CHU, le premier responsable du secteur a déclaré que ce dernier «ne fonctionne plus», en raison de sa création qui date de 1854.

Par Massi Salami
Ainsi, a-t-il dit, «pour résoudre le problème à 100 %, il faut le démolir et le reconstruire à nouveau». Benbouzid a également indiqué que la reconstruction de ce dernier doit être horizontale. Selon lui, les patients et même les travailleurs sont confrontés à la difficulté de se déplacer d’un service à l’autre. «Dans l’avenir, nous trouverons un terrain et nous le reconstruirons verticalement et selon les normes internationales», a fait savoir le ministre de la Santé. Par ailleurs, Benbouzid a indiqué que plusieurs services d’urgence ont été rouverts au sein de l’hôpital, ce qui a été bien accueilli par le citoyen. Comme il a expliqué qu’entre autres mesures prises pour un meilleur accueil des malades, l’ouverture d’un autre accès à partir de la Place du 1er -Mai, afin d’alléger la pression et éviter la saturation. Selon le ministre, il existe un grand problème de gestion de la pression sur les hôpitaux en raison de la vétusté des édifices. Précisant, néanmoins, que 80 % des équipements dont dispose l’hôpital Mustapha-Pacha sont neufs. «La quiétude du malade et la mise à sa disposition des meilleures conditions est notre priorité», a-t-il souligné. Pour améliorer les conditions d’hospitalisation des malades, Abderrahmane Benbouzid a indiqué : «J’assure à nos citoyens que chaque semaine nous échangeons directement avec les directeurs de la santé de wilaya et suivons tous les développements concernant la réhabilitation et le réaménagement des établissements hospitaliers. Cette année sera celle des réalisations». Il a également ajouté que l’on «doit regagner la confiance des citoyens à travers le bon accueil, les services, les nouveaux équipements dans les cliniques et les services hospitaliers publics et Centres hospitalo-universitaire».
Faut-il préciser que le ministre de la Santé tient des rencontres régulières avec les directeurs de santé de wilaya et les directeurs des hôpitaux afin de s’enquérir de l’avancement des projets et des travaux engagés dans différents établissements. Il y a quelques jours, le ministre a tenu une réunion périodique d’évaluation avec les directeurs de la santé, au cours de laquelle il a insisté sur l’accélération du réaménagement des structures de santé dans les wilayas.
«Après avoir adressé ses remerciements aux directeurs de la santé de Relizane, Chlef, Oum El-Bouaghi, Khenchela, Blida et Batna pour leurs efforts en faveur de l’amélioration du niveau et de la qualité des services en veillant personnellement à l’avancement des opérations (création ou réaménagement des structures de santé), le ministre n’a pas caché son «grand mécontentement à l’égard du directeur de la santé d’Oran, qui a été démis de ses fonctions le 7 juillet 2022, sur fond de retard dans l’équipement intégral de l’Hôpital des grands brûlés pour recevoir les malades», avait indiqué un communiqué de la tutelle.
Aussi, lors d’une visite à l’hôpital des urgences médicales chirurgicales à Zéralda pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réalisation, le ministre avait annoncé la programmation d’autres visites à travers le pays durant les prochaines semaines afin de s’enquérir des projets du secteur en cours de réalisation.

M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img