8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Benabderrahmane en marge des travaux du Sommet Etats-Unis/Afrique: Les atouts de l’Algérie présentés aux hommes d’affaires américains

L’Algérie est devenue aujourd’hui «une véritable destination des investissements», a indiqué le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, lors d’une rencontre, mardi à Washington, avec des hommes d’affaires américains.

Par Massi Salami

Tout en réitérant la détermination de l’Etat à «protéger les investisseurs et réunir toutes les conditions pour la réussite des investissements», le Premier ministre a mis en avant les «réformes concrétisées par le gouvernement». S’exprimant en marge de sa participation aux travaux de la première journée du Sommet américano-africain, Benabderrahmane a cité le nouveau cadre juridique et organisationnel qui consacre, a-t-il dit, «des principes importants, en particulier la liberté d’investir et accorde à tout un chacun la liberté totale du choix de l’investissement dans le cadre de la transparence et de l’égalité dans le traitement des investissements». Tout en se félicitant de cette rencontre «importante» qui témoigne de «la volonté commune des deux parties, algérienne et américaine, de promouvoir le partenariat bilatéral et de développer la coopération dans divers domaines», il dira que ces rencontres «interviennent en application des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour renforcer les relations et la coopération avec les partenaires de l’Algérie, en particulier les Etats-Unis d’Amérique, avec lesquels l’Algérie partage une volonté politique commune à exploiter pour revaloriser le contenu économique des relations entre les deux pays». «L’Algérie aspire à exploiter toutes les opportunités d’intégration entre les économies des deux pays, à augmenter le volume des investissements sur la base du principe gagnant-gagnant, et à accroître et diversifier les échanges commerciaux», a-t-il ajouté. Le Premier ministre a rappelé que l’Algérie «est le 3e partenaire commercial des Etats-Unis en Afrique, d’autant que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’est élevé, au cours des neuf premiers mois de l’année en cours, à 3,1 milliards USD, soit une augmentation significative par rapport à l’année précédente». Concernant l’investissement, il relèvera que la présence américaine sur le marché algérien «demeure en deçà des potentialités des deux pays et des opportunités d’investissement qu’offre le marché algérien». Au cours des 20 dernières années, les investissements américains arrivent en bas du classement en termes de valeur et de nombre de projets et du nombre de postes d’emploi créés. Le Premier ministre a ainsi évoqué les différentes mesures incitatives et avantages qu’offre le climat de l’investissement en Algérie tels que les coûts réduits de la production et de l’énergie et la main- d’œuvre qualifiée, auxquels s’ajoutent les infrastructures de base de transport multimodal.

Des opportunités à exploiter
Aïmene Benabderrahmane, dans son allocution, a mis en avant «l’intérêt majeur qu’accorde l’Algérie pour réaliser l’intégration régionale et encourager les investissements contribuant à la diversification de l’économie nationale et des exportations hors hydrocarbures».
«Plusieurs opportunités peuvent être exploitées dans ce secteur à travers la création de PME, de micro-entreprises et de start-up, outre le domaine de l’industrie automobile dans lequel l’Algérie projette d’asseoir une véritable industrie en tenant compte des conditions de sa réussite, dont le taux d’intégration, le transfert de technologies et le développement de la sous-traitance», a-t-il affirmé.
Il a également rappelé l’intérêt particulier qu’accorde l’Algérie aux secteurs de l’Habitat, du Tourisme, de l’Industrie pharmaceutique, de la Pêche et de
l’aquaculture.
Répondant aux questions des hommes d’affaires américains, le Premier ministre a souligné que l’Algérie a réussi à réaliser un taux de croissance de 4,9 %, les appelant à «l’accompagnement des efforts du gouvernement en vue d’atteindre l’objectif d’un taux de croissance à deux chiffres». Il a aussi souligné l’amélioration du climat des affaires, «un fait confirmé par les différentes institutions financières internationales», réaffirmant que les principaux objectifs du gouvernement consistent en la réalisation de «la sécurité sanitaire, alimentaire et énergétique». Le Premier ministre a, par ailleurs, tenu des rencontres bilatérales avec des chefs d’entreprises américaines et des membres du Congrès américain.
Il a reçu, dans ce cadre, le président exécutif de la stratégie dans la société «Hecate Energy», David Wilhelm, avec qui il a évoqué l’énorme potentiel de l’Algérie dans le domaine des énergies renouvelables et les plans du gouvernement pour développer ce secteur dans les prochaines années en bénéficiant de l’expertise et de l’expérience des entreprises américaines et de ses nouvelles techniques en la matière. Il a également reçu le chef de la branche Exploration et Production de la société Chevron pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Amérique du Sud, Clay Neff, avec qui il a passé en revue les projets de coopération entre les deux pays dans le domaine de l’énergie et du partenariat et les modèles d’investissement que les deux parties aspirent à concrétiser.
Lors de ses rencontres avec les opérateurs économiques américains, il a tenu à mettre en exergue l’attractivité de l’investissement et le nouveau climat d’affaires en Algérie ainsi que les avantages offerts.
Benabderrahmane a également reçu le sénateur américain Troy Nehls. La rencontre a permis d’évoquer les relations algéro-américaines et les moyens de les renforcer dans divers domaines économiques, notamment à travers l’intensification de la coordination et la concertation entre les deux pays.

Le Premier ministre rencontre la communauté algérienne
Le Premier ministre a aussi rencontré, à Washington, des membres de la communauté algérienne établie aux Etats-Unis, en marge de sa participation aux travaux du Sommet Etats-Unis/Afrique, en sa qualité de représentant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Dans une brève allocution, il a transmis les salutations et les encouragements du Président Tebboune, les exhortant à «contribuer à l’édification de l’Algérie nouvelle avec son programme de développement et ses grandes réalisations» et à constater de près «le départ encourageant amorcé par le pays dans tous les domaines». Il a précisé que l’objectif suprême que l’Algérie nouvelle tend à réaliser est «le rétablissement de l’autorité de l’Etat et de la confiance du citoyen en les institutions de l’Etat ainsi que la confiance des investisseurs étrangers dans le marché algérien».
M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img