23.9 C
Alger
vendredi 1 juillet 2022

BEM et Bac 2022: Plus qu’une semaine pour le début des examens de fin d’année

Les dates fixées par le ministère de l’Education nationale pour les deux examens
de fin d’année approchent à grands pas. En effet, le temps qui sépare les élèves des épreuves est maintenant compté, soit une semaine pour les candidats à l’examen du Brevet de l’enseignement moyen et deux semaines pour ceux du baccalauréat.

Par Thinhinane Khouchi

Les choses s’accélèrent pour les candidats aux examens de fin d’année session 2022. En effet, si l’examen de fin de cycle primaire pour la session 2022 a été annulé, les épreuves du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat pour la session 2022 sont maintenus et se dérouleront du 6 au 16 juin prochain. Le calendrier des examens scolaires au titre de l’année 2022 a fixé la date de déroulement du BEM du lundi 6 au mercredi 8 juin, l’examen du baccalauréat, quant à lui, devant avoir lieu du dimanche 12 au jeudi 16 juin 2022, précise un communiqué du ministère de l’Education nationale. Pour mener au mieux le déroulement de ces deux examens, le ministère de l’Education nationale avait pris plusieurs mesures, notamment pour lutter contre la triche. L’inspecteur central au ministère de l’Education, Abbas Bakhtaoui, avait, à ce propos, écarté toute éventualité quant à la fuite des sujets du Bac et du BEM, appelant les élèves et parents à ne pas s’attarder sur les rumeurs propagées sur les réseaux sociaux dont les desseins sont de perturber les préparatifs des candidats et leur concentration. Dans le détail, l’intervenant dans l’«Invité de la Matinale» de la Chaîne 1 de la Radio algérienne, a assuré que les sujets sont prêts, voire en étape d’impression par les commissions en charge dont les membres sont actuellement en quarantaine. Une mesure classique prise par la tutelle afin d’assurer une protection totale des fuites dont le taux est égal à zéro. «La publication des sujets sur les réseaux sociaux n’est permise qu’une fois que les élèves commencent à quitter les salles d’examen, après avoir consommé la moitié du temps imparti à chaque discipline», a-t-il avisé, poursuivant qu’«autrement, toute tentative de fuite avant ce temps réglementaire est passible de poursuite, allant jusqu’à l’emprisonnement». Et de rappeler  que «l’introduction en salle d’examen des téléphones est strictement interdite». S’agissant des mesures sanitaires mises en place, l’invité a assuré que «c’est le protocole appliqué précédemment qui sera reconduit, consistant en la distanciation physique, l’empêchement des encombrements aux entrées et sorties des centres d’examen et la limitation à 20 du nombre d’élèves par salle». Concernant les préparatifs au niveau des dix nouvelles wilayas, le responsable a indiqué que les Directions de l’éducation ont parachevé la préparation des examens de juin prochain. Ces derniers vont se dérouler, selon lui, dans des conditions ordinaires, tant le ministère assure un accompagnement direct dans tous les aspects et dans toutes les étapes. Concernant l’examen de fin de cycle primaire qui a été annulé pour la session 2022, le passage à la première année moyenne pour les élèves de la 5e année primaire se fera en calculant la moyenne annuelle de
l’évaluation continue (le total des moyennes des trois trimestres divisé par trois), a indiqué le communiqué du ministère de l’Education nationale. «Cet examen sera remplacé à compter de la prochaine année scolaire 2022-2023 par un examen d’évaluation des acquis de la phase d’enseignement primaire, et ce, après levée de l’organisation exceptionnelle de scolarité en vigueur en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19) et la reprise de l’organisation normale», a précisé le ministère de l’Education nationale.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img