10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Béjaïa: Un conseil de wilaya pour débattre des zones industrielles et d’activités

Un conseil de wilaya élargi a été présidé la semaine dernière par le wali de Béjaïa, Kamel Eddine Karbouche. Cette rencontre a été consacrée à l’étude de la situation des zones d’activité et des zones industrielles de la wilaya à l’effet de «booster» l’investissement et «lever» les contraintes qui plombent le développement socio-économique et les difficultés rencontrées par les opérateurs économiques.
Il s’agissait aussi de sortir les entreprises de la situation d’hibernation dans lesquelles elles sont plongées. Le conseil a été tenu en présence du président de l’APW, du secrétaire général de la wilaya et la participation des directeurs de wilaya, des chefs de daïra et les maires.
C’est ainsi que le directeur de l’agence foncière et le directeur de l’industrie ont, tour à tour, présenté des rapports détaillés sur la situation de ces zones, leur taux d’aménagement et l’avancement des travaux et les procédures juridiques et administratives engagées à cet effet, la récupération du foncier industriel et sa situation.
Il ressort de cette rencontre, «convoquée en réponse aux instructions du chef de l’Etat», que la wilaya de Béjaïa dispose de deux zones industrielles à Béjaïa et El-Kseur et une nouvelle au niveau de Fénaïa Ilmathen et El-Kseur dont les travaux d’aménagement ont été achevés, a-t-on annoncé. A ce propos, il est attendu la distribution, à l’avenir, des lots réservés à l’investissement aux nombreux opérateurs économiques qui en ont fait la demande. La wilaya de Béjaïa dispose de 19 zones d’activités réparties sur 16 communes. Elle a récemment bénéficié d’une importante enveloppe financière pour le réaménagement de 10 zones d’activités et «les travaux engagés à ce propos ont atteint un taux de 75 %». Elle a réussi également à récupérer près de 70 ha de foncier industriel dans le cadre d’une opération d’assainissement. Ces lots n’ont pas été utilisés après leur répartition au profit des investisseurs. Une opération qui continue encore, sachant que de nouvelles mesures d’encouragement de l’investissement ont été adoptées et portent sur des facilitations pour l’acquisition du foncier industriel.
Le premier responsable de la wilaya a fait savoir qu’il sera désormais adopté, selon les instructions des hautes autorités du pays, «une approche globale afin de mettre en œuvre les moteurs de développement pour créer une nouvelle dynamique économie nationale et créer, dans le même sillage, des postes d’emploi permanents». Il a également «ordonné aux responsables concernés de répertorier les besoins de toutes les zones industrielles et zones d’activités, dont le raccordement au réseau électrique, gaz de ville, l’eau potable, voirie, la fibre optique, etc.» afin de les prendre en charge rapidement. Des instructions ont été données aux directeurs concernés pour lever les contraintes soulevées et procéder à la régularisation de la situation des investisseurs, le suivi des projets engagés, le traitement de tous les dossiers et leur accompagnement afin de réaliser leurs projet dans les délais impartis. Les maires et les chefs de daïra ont également été invités par le premier responsable de la wilaya à «régler, dans le cadre de leurs prérogatives, toutes les contraintes liées à ce dossier afin de promouvoir l’investissement qui est l’une des priorités des pouvoirs publics, dans le but de créer la richesse et l’emploi au niveau local par l’accompagnement voire le soutien actif des porteurs de projets». Pour rappel, deux jours avant cette rencontre, le wali avait réuni le comité mixte chargé de l’étude et due suivi des projets ainsi que la levée des contraintes liées à la mise en service des projets d’investissement.
La rencontre a vu la participation des directeurs de l’exécutif de wilaya, du secrétaire général et des maires. Au cours de cette séance de travail, le directeur de l’industrie a exposé tous les projets d’investissement en souffrance en vue de chercher des solutions afin de les débloquer et les mettre en service. Le chef de l’exécutif de wilaya a ordonné à l’inspecteur général de la wilaya d’«effectuer des sorties sur sites, voir de plus près les difficultés rencontrées par les investisseurs et répertorier les problèmes qui handicapent la mise en service de leurs projets».
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img