8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Béjaïa Perpétuer les traditions et coutumes ancestrales

Le nouvel an amazigh 2973, Yennayer, est célébré en force à Béjaïa. Des festivités diverses sont programmées à travers les quatre coins de la wilaya. Dans certaines communes, le programme de célébration du nouvel an amazighe a commencé depuis quelques jours. Les établissements publics comme les centres culturels, les CFPA, les APC, les Maisons de jeunes, les CSP, les établissements scolaires, d’autres entités et organismes publics, les Associations activant dans diverses disciplines s’y mettent en concoctant des programmes culturels, artistiques et sportifs afin de raviver ce rite et le perpétuer. Il s’agit de revivre pendant quelques jours les séquences du mode de vie de nos ancêtres et montrer comment ils faisaient face à la nature et survivaient, malgré la rudesse de la vie, grâce à l’entraide et la force des bras. C’est ainsi que la Maison de la culture de Béjaïa a préparé un programme qui s’étalera sur 10 jours pour célébrer le passage au nouvel an berbère. Ces activités ont débuté hier par un Souk de Yennayer qui est une grande expositions. Des stands ont été érigés sur la grande esplanade extérieure où l’on trouve des produits du terroir, de l’artisanat, des produits agricoles et des outils traditionnels. Des expositions d’habitats traditionnels, d’art décoratif, tapisserie, arts plastiques y sont installées. Au menu également, des ateliers vivants comme l’art culinaire, les métiers à tisser, la vannerie, en plus de la simulation d’un mariage selon les coutumes et traditions locales et un défilé de costumes traditionnels. Côté animation culturelle et artistique, des galas de musique et de chants traditionnels et populaires sont organisés avec des troupes folkloriques, en sus des jeux traditionnels, des spectacles de musique, du théâtre et chorale. Un cycle de conférences sera animé sur Yennayer et les coutumes locales. Ce programme est mis en œuvre avec le concours de plusieurs organismes, dont l’APC d’Ath M’likeche, la Chambre de l’artisanat, des associations culturelles, l’Association des femmes actives de Béjaïa, les Associations Gouraya, Saldea, le Croissant- Rouge et l’Association ALFA. Le public est d’ores et déjà invité à assister et visiter ces activités. Au niveau des CFPA de la wilaya, des programmes sont également dispensés afin de marquer cette date. «Des ateliers en rapport aux travaux et activités des stagiaires, réalisés le premier trimestre, sont exposés à cette occasion», a fait savoir sur les ondes de la radio locale, la directrice de la formation professionnelle de wilaya, Mme Fadila Benatallah. La Direction de la jeunesse et des sports a également préparé des programmes riches à travers ses structures implantées dans la wilaya. Ces festivités sont animées avec le concours du mouvement associatif partenaire dont les associations Assirem, Afnic, Gouraya, et des associations d’activités de jeunes, entre autres. Au niveau de la commune de Feraoun, une association locale a décidé d’initier un programme culturel très riche en invitant des associations venues de 15 wilayas du pays. Des expositions de livres, de produits artisanaux et une kyrielle d’activités sont au programme. Des concours de dessin, meilleure robe kabyle, meilleur plat traditionnel, défilé en tenues traditionnelles et des conférences seront également animées afin de marquer le nouvel an amazighe 2973. Par ailleurs, plusieurs associations et comités de villages ont décidé d’organiser des offrandes Laouziaâ ou Timechret, selon les régions. Des bœufs seront sacrifiés et leur viande répartie entre les habitants et les participants à cette fête qui rassemble les villageois, même ceux se trouvant ailleurs et qui rentrent au village afin de participer, spécialement, à cette fête qui se déroule dans une ambiance empreinte de joie et de fraternité.
H. Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img