17.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

Béjaïa : Les robes noires en grève

Le barreau de la wilaya de Béjaïa est entré depuis hier en grève pour une semaine, en réponse à l’appel lancé par le Conseil de l’Ordre des avocats de la wilaya, réuni le 18 du mois en cours.

Par H.Cherfa

La colère des avocats, qui comptent ponctuer leur grève par un rassemblement de protestation dans la matinée d’aujourd’hui à 10h à la cour de Béjaïa, a été provoquée par «la détention provisoire d’un de leurs collègues du barreau de la wilaya de Blida», selon un communiqué de presse dont nous possédons une copie. Cette décision a suscité la colère des robes noires qui la considèrent comme «un grave dépassement commis envers la défense et une infime partie d’une longue série de dépassements». Cette action de solidarité et de soutien à l’égard de leur collègue de Blida est aussi ponctuée par le boycott de l’activité judiciaire dans son ensemble, hormis les cas d’extrême urgence. Les tribunaux étaient presque paralysés hier. Pour les robes noires de Béjaïa, «le mandat de dépôt est une exception puisque dans le cas de leur collège de Blida et il y a toutes les garanties à son sujet. A partir de là, on peut considérer cet acte comme un dépassement», lit-on dans le document. Cette action de solidarité a été décidée également afin de soutenir et se solidariser avec leur collège d’Akbou poursuivi en justice sans préavis, sans aviser le bâtonnier et en contradiction avec l’article 125 (dernier paragraphe) de la loi 13/07 portant organisation de la défense. La session du Conseil de l’Ordre des avocats de Béjaïa est «gardée ouverte jusqu’à nouvel ordre», annonce-t-on encore dans le communiqué.
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img