19.9 C
Alger
lundi 3 octobre 2022

Béjaïa: Les blocages des routes se poursuivent

Les actions de blocage des routes se poursuivent et se ressemblent, à travers la wilaya. La route nationale RN9, reliant Béjaïa à l’est du pays (Sétif…, Jijel), a été coupée avant-hier matin au trafic routier au niveau du lieu-dit Afallou près de Capritour, commune de Tichy. Cette fermeture de route, la énième du genre et la cinquième, au moins, en l’espace d’une semaine, a généré d’énormes désagréments aux usagers en ce début de semaine. Ces derniers, qui ont subi un véritable calvaire, n’ont pas manqué de relever cette injustice qui perdure. Les deux sens de la voie ont été coupés. Des automobilistes étaient pris au piège par les protestataires qui, une fois de plus, ont pénalisé des usagers qui ne sont concernés ni de près ni de loin par leurs revendications. D’autres, les plus téméraires, ont eu beaucoup de chance : ils ont dû annuler leurs déplacements ou carrément changer de route en faisant des détours par Tizi N’berber, Boukhélifa et la RN 75 pour gagner les RN 26 et 12. Un détour de dizaines de kilomètres. Cette action de protestation a été menée par les exploitants des débits de boissons alcoolisées qui revendiquent l’autorisation pour la reprise de leur activité commerciale. Pour rappel, cinq fermetures de routes nationales ont été enregistrées à Béjaïa depuis une semaine, la première concerne la RN9, fermée le 20 du mois courant à Aokas, puis jeudi dernier à Kherrata. La RN 26 a été coupée mercredi dernier à Rémila et avant-hier la RN24 à Iaâzouguene, à l’ouest de commune de Béjaïa. Cette route reliant Béjaïa à Tizi-Ouzou par la côte Ouest a été bloquée à la circulation routière au niveau du village Iaâzouguene (Saket) pour revendiquer «l’intervention des services de l’APC de Béjaïa afin de prendre en charge leurs revendications relatives à la construction d’une salle de soins, un terrain de proximité, une agence postale ainsi que l’arrêt du squattage du foncier domanial». Cette action a engendré d’énormes désagréments aux usagers de cet axe routier, notamment les vacanciers. En outre, l’APC de Tizi Draâ El Gaïd a été bloquée hier par des élus et des citoyens. La mairie a été maintes fois bloquée par des villageois depuis le début du mois de septembre. Elle a récemment été bloquée par des villageois d’Ouled Fadel, Rehamine, centre-ville de Draâ El Gaïd, etc. A Kendira, des citoyens ont organisé hier matin une marche depuis le centre-ville jusqu’au siège de l’EPSP où un rassemblement a eu lieu afin d’exiger des responsables de la santé de la wilaya d’équiper ce centre de santé en moyens matériels et son renforcement en personnel soignant et en médecins, surtout le service des urgences et la maternité, le doter d’un laboratoire d’analyses et un service de radiologie, entre autres. Il faut relever que cette région très enclavée est souvent confrontée à des conditions climatiques très dures en hiver et l’EPH le plus proche est situé à 30 km de la localité.
Hocine Cherfa

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img