16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Béjaïa: Le centre de recherche en langue et culture amazighes peine à recruter des chercheurs

Le centre de recherche en langue et culture amazighes basée à Béjaïa peine à recruter des chercheurs permanents, a révélé jeudi son directeur le professeur Mustapha Tidjet.

Il a précisé que l’avis de recrutement lancé pour le recrutement d’une vingtaine de docteurs n’a pas suscité de candidats et cela constitue un handicap pour le fonctionnement de l’institution qu’il dirige. La majorité des docteurs sortants optent pour l’enseignement à l’université. Tidjet, qui était l’invité du forum de Radio Tizi Ouzou, a souligné que l’Etat a mis les moyens nécessaires sans y parvenir à dénicher des chercheurs pour mener des travaux dans la langue et culture amazighes. Pour lui, il est urgent aujourd’hui de se mettre au travail pour « enseigner en Tamazight et non enseigner le Tamazight » regrettant que l’on accorde peu d’intérêt pour la sauvegarde de la langue au niveau même de cellule familiale en privilégiant l’utilisation des langues étrangères à son détriment en réponse à une question relative au degré de la menace de disparition de Tamazight. Pour Tidjet, il est du devoir de chacun nous de contribuer à sa sauvegarde en l’utilisant dans notre vie quotidienne.  Il saisi l’occasion pour réitérer son appel aux chercheurs permanents pour renforcer le centre de recherche car il ne s’agit plus de militer seulement pour cette langue mais de se mettre au travail d’autant plus que Tamazight est langue nationale et officielle dans la constitution algérienne. Abordant le colloque scientifique national sur la vie et l’œuvre du chanteur kabyle Idir du 25 au 27 octobre à Béjaia, Mustapha Tidjet a précisé que pas moins d’une trentaine de conférences scientifiques seront animées des participants parmi des chercheurs et des spécialistes dans le domaine de la chanson et de la culture en général. Il a précisé qu’il sera question de l’analyse dans les textes des œuvres artistiques du chanteur. Kamel Medjdoub, président du comité organisateur du colloque sur le chanteur Idir, présent au forum de Radio Tizi Ouzou, n’a pas manqué de souligner en réponse d’un auteur en Tamazight que la rencontre sera scientifique et que c’est une première contrairement à tous les hommages qui lui ont été rendus jusque-là en se limitant à l’aspect artistique.

Hamid Messir

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img