9.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Béjaïa: 444 affaires criminelles enregistrées le mois dernier

444 affaires criminelles ont été enregistrées durant le mois septembre dernier par les services de la sûreté de wilaya, dans le cadre de leurs activités liées à la lutte et la prévention contre le crime sous toutes ses formes. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, «63 individus, parmi les 525 individus arrêtés au cours de ces affaires, ont été écroués». Et d’ajouter : «Parmi les 444 affaires traitées durant la même période, 78 sont liées aux atteintes à la chose publique, impliquant 97 personnes dont 5 ont été mises aux arrêts». En outre, il a été enregistré 151 affaires d’atteintes aux personnes mettant en cause 181 personnes, dont 4 ont été placées sous les verrous. Durant la même période, la sûreté de wilaya a traité 85 affaires de trafic de stupéfiants et de psychotropes, mettant en cause 99 individus dont 26 ont été placés en détention. De plus, «il a été traité 16 affaires d’atteinte aux mœurs recensées le mois dernier, impliquant 16 personnes et 13 autres crimes économiques et financiers ont été enregistrés, mettant en cause 13 suspects», indique la même source. Par ailleurs, 93 atteintes aux biens publics ont été traitées, mettant en cause 103 personnes dont 24 ont été placées sous mandat de dépôt, alors que 8 autres affaires cybernétiques ont été traitées impliquant 16 personnes dont 3 ont été écrouées. Notons que deux individus, âgés de 27 et 30 ans, impliqués dans une affaire d’homicide volontaire sur un homme de 35 ans, ont été interpellés au courant de la semaine dernière par les éléments de la police judiciaire de la 6e sûreté urbaine. Les services de police ont été alertés très tard le soir par les services de l’hôpital Khéllil- Amrane où la victime qui était plongée dans un coma a été admise avant de rendre l’âme suite à de graves blessures dues à une violente agression qui a eu lieu à Ighil-Ouazoug. «Les investigations menées rapidement par la police ont permis l’arrestation des individus qui ont agressé la victime au moyen de planches, la laissant gisant dans une mare de sang sans lui porter assistance». Une procédure judiciaire a été engagée à l’encontre des deux criminels pour les chefs d’accusation d’homicide volontaire avec utilisation d’une arme blanche. Présentés devant le parquet de la République, ils ont été placés sous mandat de dépôt.
H. Cherfa

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img