18.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Bâtiment, Travaux publics et Hydraulique: L’AGEA formule 14 recommandations pour la relance post-Covid du secteur

L’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) a formulé 14 recommandations pour la relance du secteur du BTPH, notamment pour la période post-Covid.

Par Farid L.
Dans un document regroupant 14 propositions issues des conclusions d’une réunion du bureau national de l’AGEA tenue le 9 mars, l’organisation professionnelle a appelé à organiser «dans les meilleurs délais possibles» les 4es assises nationales du BTPH pour relancer la renaissance du secteur, incluant des ateliers spécialisés autour du code du commerce, du code de l’investissement, du code des marchés publics et du code de travail.
Outre ces assises, l’AGEA recommande «la prise en charge des surcoûts liés au Covid-19 par l’annulation des charges fiscales et sociales des deux derniers exercices» et «la dépénalisation fiscale et parafiscale des entreprises du secteur, la mise en place d’un mécanisme d’incitation à l’investissement local, la mise en place d’un plan massif de rénovation de consommation énergétique des bâtiments et le retour à un taux réduit de TVA à 7 % pour l’ensemble des travaux».
Afin de mettre un terme ou atténuer la spéculation dans le marché de la location immobilière, l’AGEA recommande d’encourager l’entreprise nationale à construire des habitations destinées pour 50 % à la location et 50 % à la vente. Concernant les bureaux d’études (BET), l’organisation appelle à confier les études et les missions de conception et de suivi des projets de l’Etat à des BET algériens par des concours d’architecture ou concours de projet. De plus, l’AGEA recommande de mettre en place un mécanisme de mise à disposition de zones d’activité du BTPH par wilaya, d’inclure l’AGEA dans les commissions de wilaya chargées des marchés et de l’investissement en rapport avec le BTPH, de mettre en place un observatoire national pour la PME/PMI/TPE et d’associer l’université aux associations patronales. Il s’agit aussi, selon l’AGEA, de mettre en place des mécanismes d’implication «effective» des banques, leur permettant de s’investir pour accompagner les entreprises dans la réalisation et le suivi des projets de construction. L’organisation professionnelle évoque également la mise en œuvre de la charte partenariat public-privé (P.P.P), proposant l’installation des organes de travail pour la bonne mise en œuvre des textes d’application relatifs a la loi. Le patronat du BTPH estime que la Construction représente près de 1,5 million d’emplois et près de 350 000 entreprises en Algérie, essentiellement des TPE/PME.
F. L.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img