37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Baisse du niveau d’eau au barrage Tichi-Haf à Béjaïa: L’ADE passe à un nouveau plan de distribution

Le stress hydrique commence à affecter sérieusement la wilaya de Béjaïa ces dernières semaines. Cette situation a incité l’Algérienne des eaux (ADE), qui avait mis en œuvre un programme de distribution d’eau potable très ambitieux au début de la saison estivale, à revoir de fond en comble son plan par un rationnement de la ressource, même si pour le moment la situation n’est pas compliquée, de l’avis de son directeur, M. Sahraoui. Ce dernier nous a exprimé, hier, son optimisme en raison du plan mis en œuvre par anticipation qui s’est traduit par la remise en service des forages et la réparation des fuites qui ont affecté les réseaux de transport et de distribution avant le début des grandes chaleurs. Le nouveau programme mis en œuvre a été imposé par une baisse drastique du niveau d’eau du barrage Tichi-Haf et la nécessité de dépasser cette crise qui pourrait perdurer et s’exacerber dans les prochaines semaines en cas de manque de pluviométrie. Le nouveau programme de l’ADE consiste à offrir cette ressource vitale à tous les foyers de manière régulière et équitable, préserver la source disponible et permettre aux populations de plusieurs communes de la wilaya, dont celle situées dans le couloir de la vallée de la Soummam, de disposer de cette denrée rare en ces temps de chaleur au moins un jour sur deux. «L’Algérienne des eaux informe ses abonnés issus des communes gérées par l’unité de Béjaïa en détail et en gros, à savoir Béjaïa, Ouzellaguene, Oued-Ghir, Amizour, Amalou, Timezrit, Feraoune, Semaoune, Barbacha, Béni Maâouche, Béni Djellil, Tamokra, Seddouk, Fenaïa, Bouhamza, M’cisna, Chemini et Souk-Oufella, que suite à la diminution du niveau d’eau potable emmagasinée par le barrage de Tichi-Haf, induite par le manque de pluviométrie, il devient nécessaire d’instaurer un nouveau programme de distribution afin de gérer durablement les quantités d’eau disponibles actuellement», lit-on dans un communiqué posté sur sa page Facebook. «Ce nouveau programme a pour but de mettre fin au gaspillage et à rationnaliser la consommation de l’eau», précise la société, tout en exhortant ses abonnés à «éviter le gaspillage de l’eau, en veillant à préserver et à utiliser de manière rationnelle cette denrée vitale». Selon M. Sahraoui, directeur de l’Algérienne des eaux de la wilaya de Béjaïa, «l’eau disponible pourrait suffire pour au moins les deux prochains mois, voire un peu plus». Et d’ajouter : «Les 14 forages existants et la remise en service de 6 autres forages dont celui de Sidi-Aïch a fait que le manque d’eau n’est pas fortement ressenti à Amalou, Akbou, Sidi-Aïch, Amizour, El-Kseur, Oued-Ghir, Béjaïa». «L’ADE a réussi à réparer 8 000 fuites et a récupéré 46 000 m3, dont 31 000 m3 produits par les forages remis en service», a-t-il souligné.
Hocine Cherfa

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img