24.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Baguette de pain à 15 dinars : Les consommateurs appelés à dénoncer les boulangers

Dans le but de sanctionner les boulangers qui augmentent, d’une façon illégale, le prix
de la baguette de pain, proposée à 15 DA au lieu de 10 DA, l’Apoce a appelé les citoyens à les dénoncer.

Par Thinhinene Khouchi

Depuis des années, les boulangers des quatre coins du pays expriment le souhait de revoir à la hausse le prix de la baguette de pain avec une augmentation de 50 % et ce, au moment où l’Etat maintient sa subvention sur le produit. Cette demande, refusée à de multiples reprises, fait que plusieurs boulangers tentent d’augmenter les prix de manière illégale en arnaquant les consommateurs. En effet, certains saupoudrent leurs baguettes avec de la semoule et les proposent alors comme pains de semoule proposés à 20 DA au lieu de 10 DA. D’autres les saupoudrent des graines de nigelle, ce qui fait passer le prix de la baguette de 10 à 15 DA ou plus. D’autres encore jouent sur le poids de la baguette. Pour Mahrez, père de famille habitant à Alger-Centre, «cela fait 5 ans que je n’ai pas acheté une baguette de pain à 10 DA. Le boulanger auprès duquel je m’approvisionne me dit toujours qu’il n’en reste plus, donc je suis obligé de prendre celle à 15 ou 20 DA». Et d’ajouter: «Bizarrement, ce boulanger dit cela à tous ses clients». Alerté par cette situation illégale, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce) a décidé de tirer la sonnette d’alarme et de dénoncer ces arnaqueurs. En effet, dans un poste partagé sur sa page Facebook officielle, l’Apoce lance une campagne nationale pour dénoncer les boulangers qui  proposent la baguette de pain à 15 dinars au lieu de 10 DA (le prix proposé par la majorité des boulangers) et au lieu de 8,50 DA (le prix officiel fixé par l’Etat). Dans sa publication, l’Apoce a indiqué que «certaines boulangeries proposent, actuellement, une baguette de pain ordinaire à 15 dinars. Et ce, au lieu de 10 dinars habituellement. Soit une augmentation de cinq dinars. Il s’agit là d’une opération complètement illégale et inacceptable». Par conséquent, il n’est pas envisageable de laisser passer ce genre d’agissement. Cela, car les boulangers imposent, par cet acte, un fait accompli au simple consommateur, et ce, en violant la loi qui détermine les prix et le poids du pain subventionné par l’Etat. C’est ce qu’indique dans sa publication de l’Association. L’Apoce a appelé les citoyens à les dénoncer, et ce, en contactant la page de l’organisation. Le message devrait, en fait, contenir des informations qui faciliteront l’identification de ces boulangers. Il faudrait donc mentionner le nom, le prénom, le numéro de téléphone et l’adresse exacte de la boulangerie, explique  l’Apoce dans sa note, ajoutant que «les plaintes seront, ensuite, collectées par régions et envoyées à la fin de chaque journée à la Direction du commerce de la région concernée». «Si après 48h la boulangerie continue de vendre les baguettes de pain à 15 dinars, les citoyens sont de nouveau appelés à signaler une seconde fois le commerçant en question».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img