13.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Azerbaïdjan: Combats meurtriers entre et les séparatistes arméniens du Nagorny Karabakh

Un conflit majeur impliquant Erevan et Bakou pourrait entraîner l’intervention des puissances en concurrence dans la région du Caucase, la Russie et la Turquie.
Moscou a appelé dès hier matin «à un cessez-le-feu immédiat» et à des pourparlers entre les belligérants, alors que les deux camps se rejettent la responsabilité des hostilités.
Un porte-parole du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, allié traditionnel de Bakou, a lui dénoncé sur twitter «l’attaque de l’Arménie contre l’Azerbaïdjan», accusant Erevan d’avoir attaqué «des localités civiles».
Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a indiqué dans un communiqué avoir lancé une «contre-offensive sur toute la ligne de front», afin de «mettre fin à des activités militaires des forces armées de l’Arménie».
«Des morts et des blessés ont été rapportés parmi les civils et les militaires», a déclaré la présidence azerbaïdjanaise, tandis que le médiateur public du Karabakh a déclaré qu’il y avait «des victimes civiles» dans la population de la région.

L’Arménie a indiqué qu’une femme et un enfant avaient été tués
Les séparatistes du Karabakh ont pour leur part décrété «la loi martiale et la mobilisation générale», tandis que le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian a lui indiqué, selon l’agence russe Interfax, que les forces séparatistes et arméniennes «résistent avec succès» à une attaque adverse.
L’Azerbaïdjan avait auparavant indiqué qu’un de ses hélicoptères avait été abattu mais que son équipage était sain et sauf. Il affirme avoir détruit 12 batteries anti-aériennes.
«Tôt ce matin, la partie azerbaïdjanaise a lancé des bombardements tout au long de la ligne de contact. Ils bombardent aussi Stepanakert (la capitale), nous appelons la population à se mettre à l’abri», a pour sa part indiqué le porte-parole de la présidence séparatiste sur sa page Facebook. «Les forces armées du Karabakh ont jusqu’ici mis en échec les plans (de l’Azerbaïdjan), infligeant de lourdes pertes à l’adversaire», a indiqué le ministère de la Défense de la région.
Le Nagorny Karabakh est une région sécessionniste d’Azerbaïdjan, peuplée majoritairement d’Arméniens et soutenue par l’Arménie.
Elle a été le théâtre d’une guerre au début des années 1990 qui a fait 30 000 morts, et depuis lors, les autorités azerbaïdjanaises veulent en reprendre le contrôle, par la force si nécessaire. Des pourparlers de paix sont dans l’impasse depuis de longues années.
Des combats opposent régulièrement séparatistes et Azerbaïdjanais, mais aussi Erevan et Bakou.
En 2016, de graves heurts avaient failli dégénérer en guerre au Karabakh, et des combats meurtriers ont aussi opposé en juillet 2020 Arméniens et Azerbaïdjanais à leur frontière nord.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img