13.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Autoroute de Béjaïa Le tronçon Takarietz-Oued-Ghir passé en revue

Déplacement des réseaux, contraintes techniques subsistant encore, dédommagements des propriétaires terriens, études, levées de contraintes, solutions aux oppositions, enquêtes parcellaires et d’autres questions, sont l’essentiel des points qui ont été abordés lors d’une séance de coordination tenue récemment par les nombreux intervenants au projet de réalisation de la pénétrante autoroutière reliant Béjaïa, depuis le port, à l’autoroute Est-Ouest à Ahnif, wilaya de Bouira sur 100 km. Une réunion présidée par le wali, qui a rappelé l’importance que revêt ce projet pour le développement socio- économique de la région. C’est ainsi que le représentant de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) a indiqué dans son compte rendu détaillé relatif aux travaux menés jusque-là pour la concrétisation de cette structure autoroutière, que «le taux global d’avancement du projet a atteint les 80 %». Une bonne nouvelle pour les usagers réguliers de la RN 26, qui ne devraient patienter que quelques mois pour voir le plus important tronçon situé entre Takarietz et Oued-Ghir (PK11 et PK48) ouvert au trafic routier. En effet, une fois inauguré, ce sera sans doute la fin des perpétuels bouchons étranglant le trafic routier entre Takarietz, Sidi-Aïch et le village agricole sur environ 25 km, voire jusqu’à Oued-Ghir en passant par El-Kseur. Outre les enquêtes parcellaires dont celle de la portion située entre le PK0 et le PK11 notamment, le recensement des réseaux existants sur le tracé afin de procéder à leur déplacement, il a été souligné que les travaux de la section située entre les PK16 et PK22 ont été achevés et le taux d’avancement de la tranche située entre Takarietz et le village agricole, soit entre le PK 32 et le PK 48, ont atteint les 75 %. Cette section est la plus importante du projet de par la nature du terrain et le nombre important d’ouvrages d’art, entre autres, les tunnels dont les travaux sont bien avancés ou presque achevés dans certains lieux, la levée des contraintes administratives et juridiques et les oppositions manifestées par les expropriés. S’agissant des travaux du tronçon reliant le PK11 au PK16, leur taux d’avancement a atteint les 40 %. Au cours de la rencontre, les différents acteurs impliqués dans la concrétisation de ce projet vital ont été invités à «bien coordonner leurs actions et à trouver des solutions rapides aux problèmes techniques posés afin d’achever le tronçon Takarietz – Oued-Ghir, auquel une très grande importance est accordée», a souligné la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Selon la même source, un délai d’un mois a été accordé aux acteurs concernés afin de boucler les procédures administratives nécessaires aux opérations de dédommagement des propriétaires terriens dont les terres sont traversées par l’autoroute et les enquêtes parcellaires pour commencer le déplacement des réseaux au niveau des autres portions dont les travaux n’ont pas encore débuté.
H. Cherfa

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img