11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

Automobile, corruption, eau, hausse des salaires, pensions… : Importantes décisions du Président Tebboune sur plusieurs dossiers sensibles

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, hier, une réunion du Conseil des ministres consacrée à deux projets de loi relatifs à la justice militaire et à la lutte contre la corruption à travers la création d’une Agence nationale de gestion des biens gelés, saisis et confisqués, et à la présentation d’exposés sur le programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt, la création de l’Agence nationale de dessalement de l’eau et le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime de marchandises.

Par Massi Salami

Le Président a d’abord remercié le gouvernement d’avoir contribué à la réussite du Sommet arabe tenu en Algérie, avant de donner un ensemble d’orientations et d’instructions.
Il a, en premier, ordonné au Gouvernement de préparer les textes d’application relatifs à l’augmentation des salaires, des pensions de retraite et de l’allocation chômage pour entamer le versement des augmentations directement après l’approbation, par le Parlement, du projet de loi de finances 2023, à compter de janvier 2023.
Concernant le projet de loi relatif à la justice militaire, le Président de la République a donné instruction pour l’enrichissement du projet de loi, insistant sur l’impératif de tenir compte de la spécificité des missions qu’il couvre et de la confidentialité requise dans le cadre de la protection des intérêts suprêmes de l’Etat. Aussi, il est question de conditionner toute déclaration aux médias dans les affaires en lien avec les questions de défense nationale et intéressant l’opinion publique, à une autorisation préalable du ministre de la Défense nationale.
Concernant le projet de loi relatif à la création d’une Agence nationale de gestion des biens gelés, saisis et confisqués, le Président Tebboune a ordonné d’enrichir le projet en prenant en considération un certain nombre de points. Entre autres, trouver des mécanismes plus souples pour la récupération des biens de l’Etat et l’allégement des mesures bureaucratiques, de manière à permettre la récupération de tous les fonds détournés. Il s’agira également de faire preuve de réalisme quant aux dossiers de lutte contre la corruption en adoptant des mécanismes simples et directs loin des complications dont le but est de faire perdurer ce phénomène. Le chef de l’Etat a tenu à réaffirmer que la loi est au dessus de tous et que la protection du citoyen est la principale priorité de l’Etat. Comme il a indiqué que les institutions de l’Etat continueront à poursuivre la lutte contre toutes les formes de corruption quelles que soient ses ramifications, en coordination avec les instances et les pays concernés. Il a, à ce sujet, exprimé sa satisfaction des efforts déployés par certains pays européens pour coopérer à la récupération des fonds détourné. Au sujet du programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt, le Président a ordonné au ministre de l’Intérieur d’aller sur le terrain et écouter les élus locaux afin de créer une harmonie avec les aspirations des citoyens et leurs préoccupations, tout en prenant en considération les spécificités de cette wilaya. Le but du lancement de ce programme complémentaire, a-t-il expliqué, est d’améliorer la vie des citoyens, la réalisation d’un équilibre de développement, qui permet à Tissemsilt ainsi qu’à d’autres wilayas de suivre l’élan de développement national. Le développement de la wilaya se fera, premièrement, par le désenclavement et la relance des différents projets gelés suite à une opération de recensement minutieuse et la levée de toutes les entraves aux projets vitaux destinés aux citoyens. Le Président a enjoint d’augmenter le quota de cette wilaya en logements ruraux et le lancement de projets et investissements publics susceptibles de faire baisser le taux de chômage et créer de nouveaux postes d’emploi. A cela s’ajoute le dédoublement des routes pour faciliter le déplacement notamment sur les axes Tiaret et Alger. Pour la création de l’Agence nationale de dessalement de l’eau, le président Tebboune s’est félicité des efforts déployés par les différents partenaires nationaux et avec des moyens algériens, pour préserver la sécurité hydrique nationale, devant ce que connaît le monde de perturbations et manque en ressources en eau. Parmi les orientations du chef de l’Etat, la création d’une nouvelle spécialité à l’université pour la formation des étudiants et cadres algériens dans le domaine du dessalement de l’eau de mer, compte tenu de ce qui a été réalisé dans ce domaine vital, l’Algérie ayant une capacité de production de 2,7 millions mètres3/jour et étant l’un des pays pionniers dans le domaine. Concernant le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour le développement de la flotte nationale de transport maritime de marchandises, M. Tebboune a donné instruction au ministre de l’Industrie de préparer un rapport exhaustif et détaillé de la situation de ce secteur avec la désignation des responsabilités pour l’exposer lors du prochain Conseil des ministres. La relance du transport maritime nécessite la lutte contre la négligence et contre les tentatives de casser cette entreprise publique stratégique, a-t-il souligné. Aussi, le Président a ordonné le renouvellement de la flotte de transport maritime, avec l’acquisition de nouveaux bateaux. Par ailleurs, le président de la République a donné instruction de publier le cahier des charges régissant les activités des constructeurs et concessionnaires automobile ce jeudi 17 novembre, soit après-demain.

M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img