Accueil 

01/06/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

Hausse du nombre de contaminations au coronavirus dans 10 wilayas∞
Le Comité scientifique lance des enquêtes épidémiologiques



Le Comité scientifique chargé de suivi du coronavirus en Algérie lance des enquêtes épidémiologiques pour faire la lumière sur les causes de la hausse des cas de contamination au coronavirus enregistrés ces derniers temps dans dix wilayas. Ces enquêtes permettront certainement de définir les mesures à prendre à l’avenir.
Les plus grandes villes du pays sont les plus exposées au coronavirus. Une dizaine de wilayas continuent d’enregistrer des taux anormalement élevés de cas de contamination. La capitale est devenue le second foyer après la ville des Roses, Blida, point de départ de la pandémie. Viennent ensuite d’autres wilayas telles que Sétif, Tipasa, Bordj Bou Arréridj, Constantine, Oran et Béjaïa… Le non-respect des gestes barrières et de la distanciation physique ont certainement fait exploser le nombre de contaminations. Un phénomène qui a atteint son paroxysme depuis le début du mois de ramadhan. Les bilans quotidiens annoncés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus ont affiché des hausses inquiétantes. Pour connaître les causes de cette hausse dans certaines wilayas du pays qui enregistrent les taux d’infection au Covid-19 les plus élevés, le directeur de l’Institut national de santé publique (INSP), Pr Lyes Rahal, annonce que des enquêtes épidémiologiques sont lancées dans ces wilayas. «Le Comité scientifique a proposé au ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid, de procéder à une enquête épidémiologique dans dix wilayas enregistrant le plus grand nombre de cas de contamination au Covid-19», a déclaré le Pr Rahal, également membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie. «Nous avons enregistré une baisse dans le nombre quotidien de décès (entre 6 et 8) par rapport au début de la pandémie. Cependant, certaines wilayas continuent à enregistrer des taux élevés en termes de nouveaux cas de contamination (entre 8 et 12 wilayas), comparées aux autres régions du pays, ce qui explique l’intérêt porté par le comité à cet aspect, à travers le lancement d’une enquête sur la propagation de la pandémie dans ces régions», a-t-il soutenu.
Selon la même source, l’enquête cible les personnes qui étaient en contact direct avec des cas confirmés et des rapports de situation épidémiologique seront présentés au ministre de la Santé une fois que les résultats de l’enquête épidémiologique auront été évalués.
L’expert a annoncé le lancement, en début de cette semaine, de ces enquêtes menées par des équipes qui procèderont à un travail minutieux sur le terrain.
Cependant, il a imputé les facteurs de propagation de cette pandémie au niveau de ces wilayas de manière plus importante que d’autres au «non-respect des mesures préventives, notamment la distanciation sociale, le port de bavettes, l’hygiène des mains et le respect du confinement».
Concernant le traitement, le Pr Rahal a fait savoir que «l’Algérie a adopté, depuis le 23 mars dernier, en application des recommandations du Comité scientifique, un protocole thérapeutique basé essentiellement sur l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, en sus d’autres médicaments à l’instar d’anticoagulants, de corticoïdes et de la vitamine C».
Outre le placement de certains patients sous respirateurs artificiels, d’autres moyens ont été utilisés, après une meilleure connaissance des caractéristiques virologiques du nouveau coronavirus, avec la formulation de recommandations destinées aux différents établissements hospitaliers assurant la prise en charge des patients atteints de Covid-19 à ce sujet.


Louiza Ait Ramdane

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google