Accueil 

09/07/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

Tribunal de Sidi M'hamed
15 ans de prison requis à l'encontre de Sellal et Ouyahia, 16 ans pour Tahkout


Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a requis, hier, 16 ans de prison ferme à l'encontre de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout, poursuivi dans le cadre d'affaires de corruption, et 15 ans de prison pour les deux anciens Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia.

 

Par Fatah B.

Le représentant du ministère public a également requis des amendes de 8 millions de DA pour chacun des accusés avec confiscation de leurs biens.

Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts à Tahkout et ses associés

Le représentant du Trésor public a réclamé, hier, au tribunal de Sidi M'hamed un montant de plus de 309 milliards de DA de dommages et intérêts à l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout et ses associés, poursuivis dans des affaires liées principalement à la corruption.
Au troisième jour du procès de l'homme d'affaires Tahkout, et après l'audition des autres accusés, le représentant du Trésor public a réclamé une réparation pour les pertes occasionnées, estimées à 309 milliards, 285 millions et 670 000 DA devant être payée par les prévenus : Mahieddine Tahkout, Rachid Tahkout, Hamid Tahkout et Bilal Tahkout ainsi que l'ensemble de leurs associés.
Le représentant du Trésor a également sollicité de voir les anciens ministres poursuivis dans cette affaire, en l'occurrence Abdesselam Bouchouareb, Abdelghani Zaalane, Youcef Yousfi et Ammar Ghoul, condamnés au versement d'un montant d'un million de DA.
Le même responsable a en outre réclamé des autres prévenus, dont le nombre dépasse cinquante, d'indemniser le Trésor public à hauteur d'un million de DA, avec la confiscation de leurs biens se trouvant à l'intérieur du pays et à l'étranger.


F. B.

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google