Accueil 

01/06/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

«Space Force» sur Netflix
Derrière la série satirique, la vraie armée de Trump



La nouvelle série créée par Steve Carell et Greg Daniels («The Office») pour Netflix dresse le portrait parodique d’une branche de l’armée américaine plongée dans des enjeux politiques bien sérieux. Si la société américaine SpaceX a reporté le décollage de Crew Dragon, ce mercredi 27 mai, le lancement de cette fusée signera le début d’une nouvelle ère dans la conquête spatiale. Toutefois, la société d’Elon Musk n’est pas la seule à avoir eu les yeux tournés vers le ciel. Que ce soit Donald Trump, Washington ou bien la Chine, la course aux étoiles est plus que jamais au cœur des sujets. Dans ce contexte qui dépasse donc l’orbite terrestre, l’équipe «The Office», formée par l’acteur américain Steve Carell et le producteur Greg Daniels, collabore à nouveau pour mettre à l’écran une satire de la conquête spatiale sous une administration américaine plus cocasse que jamais : «Space Force». Cette nouvelle série disponible sur Netflix à partir de ce vendredi 29 mai, s’inspire essentiellement de l’armée, des institutions américaines et d’un Donald Trump impulsif accro à Twitter, désireux de voir à nouveau l’homme mettre le pas sur la Lune. L’intrigue suit le général Mark R. Naird, interprété par Steve Carell, pilote loin d’être bête qui se voit propulsé à la tête de la nouvelle Space Force, la sixième branche des forces armées américaines. Sceptique mais dévoué à la mission qu’on lui a confiée, Mark emmène donc sa famille vivre sur une base militaire reculée du Colorado.

C. M.

 

<<--Article précédent     


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google