8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Au vu de tous ses atouts: L’Algérie ambitionne de capitaliser sur le tourisme, notamment saharien

Au regard de ses énormes potentialités touristiques, l’Algérie ambitionne de capitaliser sur le tourisme, notamment saharien, qui permet de drainer des investissements nationaux et étrangers. Pour cela, la destination Algérie nécessite la mise en œuvre d’une véritable stratégie, capable de donner un nouveau souffle au secteur touristique.
Le secteur du Tourisme est voué à un avenir prometteur compte tenu des atouts naturels, culturels uniques, ainsi que des sites classés mondialement dont regorge le Sahara algérien, a estimé le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi, qui intervenait à l’ouverture du Festival international du tourisme saharien à Ghardaïa.
Rappelant que son département ministériel s’attelle à faire de l’Algérie une destination touristique par excellence au lieu d’être un pays émetteur de touristes vers l’étranger, Yacine Hamadi a souligné que le développement du tourisme, un secteur aux perspectives très prometteuses dans notre pays, fait partie des priorités dans le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
La destination Algérie est remarquable par les atouts indéniables que recèle le pays, mais insuffisants pour la promotion de la destination Algérie, au regard des différents handicaps qui ont été recensés par les professionnels du secteur tels le manques d’infrastructures d’hébergements et la faible qualité du produit et des prestations du tourisme algérien. Les responsables du secteur ne cessent de réaffirmer la volonté des pouvoirs publics de relancer le secteur du Tourisme, notamment le saharien, mais la volonté ne suffit pas pour faire bouger les choses. Ce secteur stratégique nécessite l’évaluation de sa situation et l’accélération de toute prise de mesures contribuant à son développement et sa relance. C’est dans cette perspective que le premier responsable du secteur, Yacine Hamadi, a relevé que son défi reste à construire la destination Algérie par une véritable stratégie de promotion touristique tous azimuts qui reste tributaire d’une synergie des efforts de l’ensemble des intervenants, notamment les professionnels du secteur qui doivent œuvrer de concert pour concrétiser ce défi. «Nous avons des atouts et d’énormes potentialités tant naturelles, culturelles, architecturales que touristiques, dont regorgent les Ksour millénaires du Sud algérien, pour faire de l’Algérie une destination phare du tourisme respectueux de la culture et de l’environnement et une destination touristique incontournable dont plusieurs sites sont classés patrimoine de l’humanité (l’Ahaggar, le tassili N’ajjer, les Ksour)», s’est réjoui le premier responsable de secteur.
Pour cela, «nous lançons la destination route des Ksour à partir de Ghardaïa avec un groupe de diplomates, de journalistes et autres tour-opérateurs pour la promotion du tourisme», a-t-il précisé. Le coup d’envoi de la 5e édition du Festival international du tourisme saharien a été marqué par une riche palette d’activités avec de belles fresques affichées par un florilège d’artistes et de troupes au talent avéré issus des différentes wilayas du Sud algérien, renforcé par des danses folkloriques qui ont traversé l’avenue Emir Abdelkader et la place Mohamed-Khemisti où une tribune a été érigée pour contenir les officiels et autres hôtes de la région. Au programme de cette édition du festival qui s’achève aujourd’hui, plusieurs activités culturelle artistiques et sportives ont été initiées en marge de cet évènement, particulièrement des expositions des produits de l’artisanat des wilayas du Sud, des conférences sur le tourisme saharien, l’art culinaire, la commercialisation des produits de l’artisanat et son impact sur l’économie locale ainsi que des exhibitions de sport de combat, de cyclisme et aéronautique.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img