18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

«Au vent mauvais» de Kaouther Adimi: Le roman disponible en Algérie depuis hier

«Au vent mauvais» est le cinquième roman de la jeune auteure Kaouther Adimi. Il s’agit, comme à chaque fois, d’une œuvre qui met la lumière sur une époque de l’histoire de son pays natal, l’Algérie. C’est Barzakh édition qui assure la disponibilité de cette œuvre littéraire en Algérie.

Par Abla Selles

Kaouther Adimi est de retour cette année avec un nouveau roman intitulé «Au vent mauvais». Sorti en France aux éditions du Seuil le 19 août dernier, ce cinquième roman de cette jeune romancière est disponible en Algérie depuis hier, annonce la maison d’édition Barzakh sur sa page Facebook. «Chères lectrices, chers lecteurs, le nouveau roman de Kaouther Adimi ‘’Au vent mauvais’’ est déjà disponible : il sort à peine de l’imprimerie ! Il sera dans les librairies d’Alger dès demain, et dès aujourd’hui à la librairie l’Arbre à dires. Bonne lecture, belle découverte», peut-on lire.
Encore une fois, la romancière revient sur des évènements qu’a connus le pays tout au long du XXe siècle.
Avec des éléments fictifs, le lecteur peut découvrir plusieurs évènements qu’a connus le pays entre 1920 et 1992. En effet, l’histoire du roman débute en 1922, dans le village d’El Zahra, en Algérie, elle se clôt en 1992, au même endroit. Kaouther Adimi y suit le parcours de Tarek le berger, de Leïla son épouse, et, en creux, de Saïd B., tous les trois natifs du hameau.Tarek, homme valeureux et aguerri, connaîtra mille épreuves, dont les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, celles de la guerre d’Indépendance et les souffrances de la ghorba. Poète dans l’âme, profondément attaché à sa terre, il est habité par une forme d’exil intérieur.
Leïla, femme courageuse, pugnace et combative, sera sa compagne d’une loyauté sans faille. Saïd B., lui, deviendra auteur à succès, un de ses romans fera basculer la vie de Tarek et Leïla.
Dans ce texte ambitieux, l’auteure revisite l’histoire de l’Algérie : la colonisation, la guerre de Libération, le tournage du film «La bataille d’Alger», le 19 juin 1965, l’épisode des Black Panthers, les débuts de la décennie noire, l’assassinat de Boudiaf… Une saga captivante que traverse, par ailleurs, une réflexion sensible sur le pouvoir des mots et la puissance de
l’écriture – tout à la fois destructrice et réparatrice.
Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi vit à Paris. Elle est l’auteure de quatre romans parmi lesquels «Des ballerines de papicha» (Barzakh, 2010/ Points-Seuil, 2022) et «Nos richesses» (Barzakh/Le Seuil, 2017), «Des pierres dans ma poche» et «Les petits de décembre», distingué, entre autres, par le Renaudot des lycéens. L’œuvre «Les ballerines de Papicha», publiée par les éditions Barzakh d’Alger avant d’être réédité par Actes-sud en France sous le titre : «L’envers des autres», a beaucoup marqué les passionnés de littérature. Ce premier roman a obtenu, en 2011, le Prix littéraire de la vocation. Depuis, les passionnés des lettres s’intéressent de plus en plus aux œuvres de cette jeune romancière.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img