24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Athlétisme/Mondiaux 2022 Le Marocain El Bakkali champion du monde du 3 000 m steeple

Les Mondiaux d’athlétisme qui se déroulent actuellement à Eugène, dans l’Oregon aux Etats-Unis, se poursuivent en fournissant leur lot de surprises mais aussi de confirmations.

Par Racim S.

Le champion olympique marocain, Soufiane El Bakkali, a été sacré champion du monde du
3 000 m steeple pour la première fois, lundi à Eugene (Oregon). En 8 min 25 sec 13, El Bakkali a devancé l’Ethiopien Lamecha Girma et le champion du monde en titre, le Kényan Conseslus Kipruto.

La Vénézuélienne Rojas gagne un 3e titre mondial
La Vénézuélienne Yulimar Rojas a remporté un troisième titre mondial consécutif au triple saut, avec 15,47 m, la 6e meilleure performance de tous les temps, lundi à Eugene (Oregon). Rojas (26 ans), recordwoman du monde et championne olympique de la discipline, a devancé la Jamaïcaine Shanieka Ricketts (14,89 m) et l’Américaine Tori Franklin (14,72 m).

Le Qatari Barshim champion du monde pour la 3e fois en saut en hauteur
Le Qatari Mutaz Essa Barshim, co-champion olympique en titre, a été sacré champion du monde du saut en hauteur pour la troisième fois d’affilée à Eugene (Oregon) lundi. Barshim, déjà titré en 2017 et 2019, s’est imposé en franchissant 2,37 m, devant le Sud-Coréen Sanghyeok Woo (2,35 m) et l’Ukrainien Andriy Protsenko (2,33 m). Il y a un an à Tokyo, Barshim avait partagé l’or olympique avec l’Italien Gianmarco Tamberi, resté cette fois au pied du podium.

Les fusées jamaïcaines de retour sans encombre sur 200 m
Les sprinteuses jamaïcaines, Shelly-Ann Fraser-Pryce, Shericka Jackson et Elaine Thompson-Herah, se sont qualifiées sans encombre lundi pour les demi-finales du 200 m au lendemain de leur triplé sur 100 m aux Championnats du monde d’athlétisme à Eugene (Oregon) lundi. Fraser-Pryce, 35 ans et désormais quintuple championne du monde du 100 m, a signé le quatrième chrono des séries en 22 sec 26, cette fois avec une longue chevelure verte. Elle s’est montrée plus rapide que Jackson (22.33, 7e temps) et Thompson-Herah (22.41, 10e temps). La Nigérienne Aminatou Seyni, meilleur temps des séries en 21 sec 98, nouveau record national, est la seule à avoir couru en moins de 22 secondes. Suivent la Nigériane Favour Ofili (22.24) et la nouvelle venue américaine Abby Steiner (22.26). Les demi-finales du 200 m étaient programmées pour hier à 18h05 heure locale (01h05 GMT dans la nuit de mardi à mercredi) et la finale jeudi à 19h35

La Kényane Kipyegon décroche un 2e titre mondial sur 1 500 m
La Kényane Faith Kipyegon, double championne olympique, a remporté un deuxième titre mondial sur le 1 500 m à l’issue d’une course disputée sur un rythme endiablé lundi à Eugene (Oregon). En 3 min 52 sec 96, dixième meilleure performance de tous les temps, Kipyegon (28 ans) a devancé l’Ethiopienne Gudaf Tsegay (3:54.52), qui a fait exploser la course dès le départ, et la Britannique Laura Muir (3:55.28). Les deux championnes avaient offert une course similaire dans la même enceinte du Hayward field fin mai, à l’occasion du meeting de la Ligue de diamant : Tsegay avait imprimé un tempo très rapide mais avait été débordée par Kipyegon déjà pour une victoire dans un chrono à peine plus rapide (3:52.59). En plus de son titre de 2017, Kipyegon comptait déjà deux médailles d’argent mondiales décrochées en 2015 et 2017.

Quatre nouveaux membres testés positifs au sein de la délégation japonaise
Quatre nouveaux membres de la délégation du Japon aux Mondiaux d’athlétisme, dont le sprinteur Yuki Koike, ont été testés positifs au Covid-19, portant à 15 le nombre de membres de cette représentation infectés par le virus, a annoncé hier la Fédération japonaise. Parmi ces quatre nouveaux cas figurent un officiel et trois athlètes, dont le sprinteur Yuki Koike – médaillé de bronze du 4×100 m aux Mondiaux-2019 (il avait couru en séries, pas en finale) –, contraint de déclarer forfait pour le 200 m. Les 11 cas précédents, annoncés lundi et le week-end dernier, concernaient trois marathoniens, l’entraîneur en chef de la sélection nippone, trois entraîneurs, et quatre membres du staff. Ces quinze personnes doivent observer une période d’isolement de cinq jours.

R. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img