11.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Arts plastiques/Exposition: Les élèves de l’Association des beaux-arts d’Alger exposent leurs œuvres

Une exposition collective de peinture, rassemblant une cinquantaine d’anciens et nouveaux élèves de l’Association des beaux-Arts d’Alger, a été inaugurée, samedi à Alger, en hommage à Mustapha Belkahla, artiste-miniaturiste et directeur de cette grande institution.

Par Adéla S.
Visible au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie «Mustapha-Pacha» d’Alger jusqu’au 21 février prochain, cette grande exposition vise à «donner de la visibilité à la formation dispensée au sein de l’Association des beaux-arts d’Alger», en arts plastiques notamment.
L’hommage à l’administrateur et au grand artiste Mustapha Benkahla dont quelques-unes des œuvres étaient exposées, a attiré plusieurs de ses compagnons de route, ainsi que ses anciens élèves, venus tous le remercier pour son dévouement et sa disponibilité. «Un homme passionné et dévoué qui a consacré toute sa vie au service de la culture algérienne», a rappelé Nadjia Saidani, artiste peintre et ancienne élève de l’Association, avant d’être reprise par Djamila Khemachou, une autre artiste, pour faire remarquer que «Mustapha Belkahla a également été de 2007 à 2016 directeur du Musée Mustapha-Pacha».
Œuvres de création ou reprises à partir de supports photographiques, l’exposition compte quelque 80 toiles, aux thématiques diverses, exprimées dans les courants figuratif ou réaliste à travers différentes techniques, par 52 artistes en devenir pour la plupart qui ont participé chacun, avec une à deux toiles.
«Les reprises à partir de supports photographiques servent généralement à s’exercer sur la maîtrise du dosage des couleurs pour nuancer l’intensité de la lumière et travailler sur les ombre et les reflets», explique Farida Kecheroud, miniaturiste et formatrice au sein de l’Association.
Les toiles, réalisées par des artistes de tous âges, offrent au regard des visiteurs des natures mortes, des paysages, des miniatures, ou des enluminures, réalisées avec plusieurs techniques, dont l’acrylique, la peinture à l’huile, le miniature, ou encore l’enluminure.
Ainsi, Lina Moussaoui, jeune artiste âgée de 20 ans et déjà promise à une belle carrière, a repris avec beaucoup de réussite la photographie d’un violon et proposé une nature morte très appréciée par les visiteurs.
De son côté, Meï Boubekeur, une enfant d’une douzaine d’années, participe avec une belle nature morte, alors que sa mère Nesrine Meziani, «élève de Mustapha Belkahla depuis son enfance», a exposé deux toiles, dont une miniature.
Les nombreux visiteurs qui passaient d’une salle à l’autre ont pu découvrir une partie du travail de l’Association des beaux-arts d’Alger, certains d’entre eux ayant même manifesté l’envie de s’y inscrire.
L’exposition collective de peinture est organisée par l’Association des beaux-arts d’Alger en collaboration avec le au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie «Mustapha-Pacha» d’Alger.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img