25.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Artisanat: Formation pour les chefs d’entreprise relevant des CAM du Centre et du Sud du pays

Les travaux de la deuxième session régionale de formation au profit des chefs d’entreprise relevant des Chambres d’artisanat et des métiers (CAM) pour les régions du Centre et du Sud ont débuté samedi, et se poursuivront jusqu’au 21 octobre. Encadrée par des enseignants en Management de l’entreprise, cette formation vise à «développer et à promouvoir les capacités de gestion des entreprises affiliées au secteur de l’Artisanat et des métiers en matière de gestion de l’entreprise, notamment la finance, la définition des coûts des activités, la communication et la relation de partenariat avec les sociétés concernées». Prennent part à cette formation supervisée par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, 17 directeurs de CAM du Centre et du Sud du pays, dont Bouira, Tizi Ouzou, Alger, Médéa, Ain Defla, Tipasa, Boumerdès, Tamanrasset, Illizi, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Tindouf, ainsi que la Chambre et l’Agence nationale de l’artisanat et des métiers. A ce propos, le directeur général de l’Artisanat et des métiers au ministère, Kamal Eddine Bouaam, a souligné, dans une déclaration à l’APS, l’importance de cette deuxième formation du genre après celle qui s’est déroulée à Oran (du 9 au 14 octobre en cours), à laquelle ont participé des cadres et des directeurs des CAM des wilayas de l’Ouest du pays, afin d’améliorer le niveau de performance des directeurs et des cadres de ces Chambres et de promouvoir leurs capacités à remédier aux insuffisances constatées en réponse aux préoccupations des artisans.Un troisième cycle sera organisé au profit des directeurs de ces Chambres de la région Est du pays, à Constantine, entre le 23 et le 28 octobre, afin d’assurer la qualité des prestations de ces Chambres, notamment en planification, gestion financière et institutionnelle, communication et marketing, en vue d’être au diapason des évolutions technologiques et les mutations économiques. Soulignant l’impératif de protéger certaines activités artisanales menacées d’extinction, le même responsable a rappelé «le programme que le secteur a élaboré afin de préserver la pérennité de ces activités héritées de génération en génération, par l’accompagnement et le soutien à la formation et à la commercialisation», insistant sur la nécessité de moderniser le produit artisanal, d’améliorer la qualité et de fournir des matières premières. De son côté, le directeur général de la CAM, Abdelhafid Abarki, a affirmé que cette session sera «l’occasion de mettre à jour les données au profit des responsables des Chambres pour leur permettre de faire face aux évolutions et de trouver des solutions appropriées en vue de faire avancer le secteur». Les stagiaires, poursuit-il, bénéficieront au cours de cette session de plusieurs connaissances, notamment en matière de modalités de gestion financière et juridique, le paiement des impôts, l’affiliation à la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos), le marketing et la diversification des services.
Hani T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img