16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Arrestations

Depuis le coup d’État manqué de 2016, le président turc Recep Tayyip Erdogan n’hésite plus, sous prétexte de garantir la sécurité du pays, à faire arrêter ses opposants par centaines. C’est ainsi qu’une fois encore les autorités turques ont annoncé les arrestations cette semaine de plus de 500 personnes soupçonnées d’être liées au prédicateur Fethullah Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan qui l’accuse
d’avoir orchestré la tentative de putsch de 2016. «704 mandats d’arrêt ont été délivrés et 543 personnes ont été arrêtées», a indiqué le ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu. L’opération, menée dans 59 des 81 provinces turques, visait la structure financière de l’«organisation terroriste FETO», acronyme utilisé par Ankara pour désigner le mouvement guléniste. Les suspects interpellés mardi sont accusés d’avoir perçu ou redistribué de l’argent envoyé depuis l’étranger par des partisans du prédicateur, lui-même installé aux États-Unis d’où il continue d’échapper aux griffes du président turc. Autrefois allié précieux d’Erdogan, Fethullah Gülen avait été accusé par les autorités turques d’avoir répandu les soupçons de corruption qui ont visé le gouvernement en décembre 2013, quand Recep Tayyip Erdogan était encore Premier ministre. Fethullah Gülen, âgé de 81 ans, est considéré par le président Erdogan comme l’instigateur de la tentative de coup d’État qui l’a visé il y a six ans. Les autorités turques ont procédé, depuis ce putsch manqué, à plus de 300 000 arrestations, notamment dans les rangs de la police, de la justice et de l’armée et parmi les intellectuels. La Turquie exige de la Suède et de la Finlande l’extradition de militants gulénistes vivant sur leurs sols, en faisant une condition à la ratification par le Parlement turc de l’adhésion des deux pays nordiques à l’Otan. L’obsession d’Erdogan pour Gülen plutôt que de diminuer avec le temps semble au contraire s’intensifier à l’approche des élections législatives et présidentielles de 2023, à l’occasion desquelles le président turc craint de perdre le pouvoir alors que l’opposition ne cesse de se fortifier.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img