15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Argentine: L’économie s’est contractée de 9,9 % en 2020

L’économie argentine s’est contractée de 9,9 % en 2020 par rapport à 2019, la plus importante baisse depuis près de vingt ans, a annoncé l’institut national de statistique (Indec).
Cette chute, la plus importante depuis 2002, lorsque le Produit intérieur brut (PIB) avait plongé de 10,9 %, est toutefois inférieure aux prévisions du Fonds monétaire international (FMI) qui avait anticipé un recul de 11,8 %. Elle est aussi légèrement meilleure que la première estimation officielle publiée fin février, qui faisait état d’une baisse de 10 % du PIB pour 2020. Les secteurs économiques les plus touchés sont l’hôtellerie et la restauration (-49,2 %), les services à la personne (-38,9 %), le bâtiment (-22,6 %) et la pêche (20,9 %). L’industrie manufacturière a, elle, reculé de 7,7 %. Les secteurs en augmentation sont les services financiers (+2,1 %), ainsi que les services d’électricité, eau et gaz (+0,9 %).
Parallèlement, en 2020, la consommation a baissé de 13,1 %, l’investissement de 13,0 %, les exportations de 17,7 % et les importations de 18,1 % par rapport à 2019, selon l’Indec. L’Argentine, frappée par trois années de récession économique et une forte dépréciation de sa monnaie, le peso argentin, connaît également depuis quelques années des taux d’inflation parmi les plus élevés au monde. L’inflation a été de 36,1 % en 2020 et de 53,8 % en 2019, un record depuis 1991.
La pauvreté touchait 40,9 % de la population au cours du premier semestre 2020, l’un des pires résultats de l’histoire du pays, selon l’Indec.
Younès S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img