Accueil 

30/07/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

Pêche
Le programme de relance prévoit la production de 166 000 tonnes de poissons par an



Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a annoncé, à Mostaganem, un nouveau programme de relance économique et social du secteur de la Pêche qui prévoit une production de 166 000 tonnes de poissons par an.

 

Par Malak S.

Dans une déclaration en marge de sa visite dans a wilaya de Mostaganem, Sid Ahmed Ferroukhi a indiqué que la moyenne nationale annuelle est actuellement de 100 000 tonnes, soulignant que l'ambition est d'atteindre 166 000 t/an. Cet objectif permet, selon le ministre, de satisfaire les besoins des consommateurs, de renforcer le marché national en espèces diversifiées de produits halieutiques contribuant à introduire des protéines marines aux régimes alimentaires des Algériens. Il a fait savoir, au passage, que le secteur a tracé des objectifs annuels pour développer les activités de la pêche et de l'aquaculture et est actuellement en phase de concrétisation de la feuille de route au niveau des wilayas. Ce programme permet de développer l'activité de la pêche en haute mer en préservant les activités de la pêche côtière, en plus de développer la filière aquaculture parallèlement avec la relance de la fabrication et l'économie bleue permettant de créer la richesse et de nouveaux emplois. Le ministre a mis l'accent aussi sur la contribution des activités de la pêche sous toutes ses formes à l'économie nationale, ce qui nécessite de nouveaux critères pour jouer son rôle essentiel à l'économie générale et locale, fournir de nouveaux produits en créant la valeur ajoutée et l'emploi. Abordant les retombées de la pandémie de coronavirus sur le secteur de la Pêche et des Produits halieutiques, M. Ferroukhi a fait savoir que l'Etat a pris en charge les professionnels, quoi que leurs activités n'ont pas été totalement suspendues en comparaison avec celle d'autres secteurs, à la faveur des efforts des autorités locales qui ont contribué à la disponibilité des conditions adéquates pour la poursuite de l'activité et l'approvisionnement des marchés en produits de mer. Plus de
15 000 professionnels activant dans le secteur de la Pêche et de l'aquaculture au niveau national ont bénéficié de l'allocation de solidarité décidée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en dépit de l'impact de la pandémie qui a été limité à certains sites de production et de commercialisation.


M. S./APS.

 

 Article suivant-->>


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google