8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Aquaculture: Une trentaine de projets d’investissement agréés en cinq ans à Boumerdès

Une trentaine de projets d’investissement en aquaculture ont été agréés les cinq dernières années à Boumerdès, a-t-on appris auprès de la Direction locale de la pêche et des ressources halieutiques.

Par Salima K.
Sur le total de projets aquacoles agréés, une vingtaine a été implantée au niveau de la zone d’activités d’aquaculture marine et continentale et des métiers de la pêche de Zemmouri El- Bahri (à l’est de la wilaya). Le reste des projets a été réparti sur d’autres zones d’activité et le long du littoral de la wilaya, a indiqué le directeur de la pêche, Kadri Cherif.
Sur ces investissements, quatre projets d’aquaculture marine (en cages flottantes), implantés sur le littoral de Zemmouri El Bahri et Cap Djinet, ont été réalisés et entrés en exploitation, tandis que quatre autres sont entrés en phase de production de poissons. «Les projets restants sont en cours réalisation et seront livrés progressivement», a précisé le même responsable. Par ailleurs et au titre des efforts d’accompagnement de ces investissements, le secteur prévoit l’entrée progressive en exploitation et en production effective, dans les prochaines années, d’une vingtaine de projets. Le directeur de la pêche a souligné que le montant global d’investissement de ces projets est estimé à quatre milliards de DA. Ils vont générer pas moins de 2 000 emplois directs et indirects, a-t-il dit.
Ces projets, inscrits dans le cadre de la stratégie nationale portant développement de l’aquaculture et relèvement de la production nationale de poisson, portent notamment sur la création de fermes aquacoles, de conserveries des produits de la pêche, d’unités de fabrication de matériel de pêche et de chantiers de construction et réparation navale. Le même responsable à cité, entre autres investissements importants, une ferme d’élevage de daurade à Seghirat (littoral de Boumerdès) d’une capacité de 400 tonnes/an, une autre d’élevage de moules (120 tonnes/an) à Cap Djinet, ainsi qu’une ferme aquacole marine toujours à Cap Djinet, d’une capacité de production près de
1 500 tonnes de poissons. Deux projets de pisciculture en cages flottantes d’une capacité de production de 200 tonnes/an chacun sont, par ailleurs, en cours de réalisation sur le littoral de Zemmouri El Bahri et au lieu dit les « Salines » (littoral de Dellys), a-t-on appris de même source.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img