13.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Après plus d’une année de son lancement: Nasri rassure les souscripteurs LPA

En attendant un programme de livraison de dizaines de milliers de logements de différentes formules à travers le pays dans deux semaines, les projets de réalisation de nouvelles autres unités se poursuit. C’est le cas du logement de type promotionnel aidé (LPA), lancé en octobre dernier, pour «une meilleure organisation du marché de la location immobilière en Algérie». A ce sujet, lors de sa visite hier dans la wilaya de Boumerdès, Kamel Nasri, ministre de l’Habitat, soulignant que la nouvelle orientation de son secteur est axée vers le logement rural, fera savoir que la formule de logement LPA n’a pas encore été réellement entamée et ce, en raison de nombreuses entraves auxquelles elle fait face. Anticipant sur l’impatience affichée par les souscripteurs de cette formule, il affirmera ne pas vouloir que «le LPA connaisse le sort du LSP». Un sort sinistre, effectivement, en ce sens où le LSP, quasiment à travers le territoire national, a brillé par d’immenses chantiers à ciel ouvert en souffrance depuis plus d’une décennie, à l’instar de celui de Draria-Alger, Constantine, M’sila… C’est pourquoi, s’agissant du LPA pour lequel 120 000 unités au niveau national, dont 10 000 unités pour la capitale, ont été annoncées, Kamel Nasri avait déjà indiqué, en marge de son exposé devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l’examen du projet loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2017, que «les dossiers des souscripteurs font l’objet de contrôle pour assurer justice et équité dans la distribution et barrer la route aux tricheurs qui veulent en bénéficier sans remplir les conditions requises». Lequel contrôle, avait-il dit, se fera par le recours au fichier national des bénéficiaires de logements ou d’aides, outre le reste des informations y afférentes, notamment l’état civil et la sécurité sociale. Et de souligner alors que les travaux de réalisation des logements LPA dans leurs nouvelles formules et qui comptent 130 000 unités, enregistrent «une avancée considérable» dans certaines wilayas et sont en cours de lancement dans d’autres. Quant aux promoteurs et maîtres d’ouvrage, il dira que ces derniers pourront bénéficier des premières tranches dès la convocation des souscripteurs éligibles à l’issue des opérations de contrôle en amont des dossiers. Ainsi, selon Kamel Nasri, qui a posé la première pierre pour la réalisation 50 logements du type LPA à Boudouaou, la nouvelle formule du programme permettra de combler toutes les lacunes enregistrées dans les précédents projets dont 12 000 souscripteurs souffrent à ce jour en raison de l’arrêt des travaux. Par ailleurs, le ministre de l’Habitat, appelant les bénéficiaires de logements soutenus par l’Etat lors du séisme de 2003 à payer leur loyer, a insisté sur la relance de tous les programmes de logement, toutes formules confondues, lesquels accusent un retard. Il a ainsi accordé un délai d’une semaine aux responsables du secteur d’e l’Habitat dans la wilaya, en vue de remédier aux obstacles et relancer ces projets. Pour ce qui est de la formule location-vente (AADL), le ministre, annonçant la fin de cette formule de logement dans la wilaya de Boumerdès, avec la pose de la première pierre pour la réalisation de 6 834 logements dans la localité de Helaymia à Boudouaou, a exigé des responsables du secteur dans la wilaya d’«aider les promoteurs et l’Administration à trouver les solutions idoines, à même de satisfaire les souscripteurs».

Lynda Naili

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img