10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Après avoir connu une forte hausse / Voitures et électroménager : vers le reflux des prix ?

La forte hausse des prix des produits électroménagers et des véhicules a beaucoup affecté, ces derniers temps, le budget des ménages en Algérie. Mais depuis quelques jours, un dénouement semble se profiler au grand bonheur des citoyens de moyenne et petite bourses. Après les voitures dont les annonces des autorités publiques ont permis de faire baisser les prix, tout porte à croire que c’est au tour des produits électroménagers de connaître la même tendance. En fait, la société chinoise Hisense de
l’électroménager a signé, il y a quelques jours, un contrat de partenariat avec l’opérateur algérien Condor Electronics comme producteur et distributeur officiel en Algérie. A travers ce partenariat, Condor produira graduellement à partir de ce mois de novembre une large gamme de produits Hisense (téléviseurs, climatiseurs, réfrigérateurs, machines à laver et cuisinières) destinés au marché national ainsi qu’à l’export, est-il rapporté.
«L’expérience et la présence de Condor Electronics sur les marchés locaux permettront à Hisense d’étendre ses empreintes commerciales et de pénétrer dans l’espace de vente au détail», a déclaré le président de Hisense Moyen-Orient et Afrique, Jason Ou. De son côté, le directeur général adjoint de Condor Electronics, Sami Mohammadi, s’est félicité de l’aboutissement de ce partenariat, précisant que cet accord permettra de «dynamiser le marché algérien et s’attaquer aux marchés régionaux, en diversifiant sa gamme de produits, avec des appareils de très haute qualité, fabriqués localement», a-t-il souligné. Mais ce qui est le plus attendu est que cet accord permettra de faire baisser les prix. Durant l’été dernier, les prix des climatiseurs ont atteint des montants astronomiques. Pis encore, acheter un téléviseur ou tout autre produit électroménager est devenu impossible pour une grande partie des citoyens. Avec l’arrivée de cette marque chinoise, l’on s’attend notamment à une plus grande concurrence qui sera bénéfique au consommateur. Outre les produits électroménagers, c’est le marché des voitures qui devrait, à son tour, se calmer prochainement. A ce sujet, le wali d’Oran Said Sayoud, a indiqué la semaine dernière que «le terrain de 130 hectares situé à Tafraoui qui était destiné au projet Peugeot sera mis à la disposition du groupe Stellantis pour construire l’usine Fiat. Le groupe Stellantis exploite et commercialise quinze marques automobiles dont Peugeot et Fiat». M. Sayoud a annoncé que «la première voiture sortira d’usine vers le mois de décembre 2023, avec un taux d’intégration de 40 %». Le wali d’Oran a expliqué que la marque italienne va commencer par la commercialisation de deux marques de ses véhicules en attendant l’industrialisation des autres marques. Cela fera de l’Algérie, a-t-il indiqué, un pôle industriel dans ce domaine autant sur le plan de marché, de plan géographique et de main- d’œuvre qualifiée. Faut-il rappeler que le groupe Fiat a signé à la mi-octobre dernier une convention-cadre avec le ministère de l’Industrie pour la fabrication de ses voitures en Algérie. A Fiat, s’ajoute l’usine Renault qui ne devrait pas tarder à reprendre l’activité de montage. Le mois d’octobre dernier, le Président Tebboune avait ordonné, lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, d’autoriser les citoyens à importer les véhicules de moins de 3 ans et les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les écouler en Algérie.
Massi Salami

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img