23.9 C
Alger
dimanche 25 septembre 2022

Approvisionnement quotidien des wilayas du Centre en produits alimentaires: Un ramadhan sans pénurie et sans flambée des prix ?

A la veille du mois de ramadhan, les responsables se relayent pour rassurer les citoyens. Ils affirment que les produits de large consommation ne manqueront pas et que les prix ne prendront pas leur envol.
Cette année encore, le gouvernement tente de rassurer par des promesses, souvent non tenues, sur le bon déroulement de ce mois sacré. Discours d’avant chaque ramadhan.

Par Meriem Benchaouia
Les discours sont beaux, les mesures annoncées demeurent seulement sur papier. Restera la réalité du terrain où s’affronteront, dans quelques jours, les spéculateurs véreux, sans foi ni loi, et ceux qu’ils s’apprêtent à saigner : les consommateurs sans défense. Cette année les mesures annoncées par le gouvernement connaîtront-elles sur le terrain l’application nécessaire et efficace pour freiner l’appétit féroce des commerçants
spéculateurs ? Ou seront-elles encore une fois un vœu pieux ? Il faut dire que les Algériens sont confrontés à ce problème récurrent de la flambée des prix des produits de première nécessité à chaque ramadhan. L’année passée, malgré les mesures qui ont été prises les prix des fruits et légumes mais aussi de la viande (rouge et blanche) ont enregistré une hausse vertigineuse. A cet effet, la Direction régionale du commerce et de la promotion des exportations de la zone Blida (DRC) a prévu toutes les mesures nécessaires pour assurer l’approvisionnement des marchés des wilayas du Centre du pays, en différentes denrées alimentaires, durant le mois sacré du ramadhan. «En prévision du mois de ramadhan, nous avons pris toutes les mesures susceptibles de garantir l’approvisionnement des marchés des wilayas relevant de la DRC-Centre en différents produits alimentaires et agricoles, à savoir Blida, Tizi-Ouzou, Bouira, Médéa, Ain Defla et Djelfa, pour éviter toute perturbation dans la distribution des denrées de large consommation, notamment celles fortement prisées durant le mois sacré», a indiqué la directrice locale du Commerce et de la promotion des exportations, Samia Abbabsa. Selon les prévisions de la DRC, la production de semoule à Blida atteindra les 158,39 quintaux/jour (qx/J), contre 186,88 qx/J de farine, a ajouté Mme Abbabsa, assurant la disponibilité, à travers la wilaya, de neuf minoteries approvisionnées régulièrement en blé dur et tendre, par l’Office national interprofessionnel des céréales. Concernant le lait pasteurisé subventionné, les services de la DRC tablent sur une production de 109 000 litres/jour à Blida, devant être renforcée par un volume supplémentaire fourni par des wilayas voisines. A Tizi-Ouzou, la DRC de Blida prévoit une production de 360 089 litres de lait/j, parallèlement à 575 qx/j de semoule et 5037 qx/j de farine, a-t-elle fait savoir. Entre fin mars et début mai prochain, il est prévu une récolte de 510 tonnes de pomme de terre, 240 tonnes de courgette, 120 tonnes de tomate, 1422 tonnes d’oignon, 240 tonnes d’ail local, 61 tonnes de haricot vert, et 610 tonnes de laitue, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. «Soit des quantités suffisantes pour la couverture du marché», a indiqué Mme Abbabsa. Concernant les viandes rouges et blanches, très prisées durant le mois sacré, la wilaya de Tizi-Ouzou s’attend à réaliser une production de 6 862 qx de viandes rouges et de plus de 10 000 qx de viandes blanches. Sachant que la wilaya de Djelfa dispose d’une réserve importante dans ces produits, estimée à plus de 140 000 qx de viandes rouges et 14 800 qx de viandes blanches. A son tour, la wilaya d’Ain Defla, réputée pour sa vocation agricole, dispose d’un important stock de pomme de terre, légume le plus consommé par les Algériens, estimé à 7 736 tonnes, en plus de 13 616 tonnes d’oignon, selon les chiffres fournis par la directrice du secteur à Blida.

Activation des cellules de veille et de suivi
Pour éviter d’éventuels déséquilibres dans l’approvisionnement des marchés en ces produits, la direction du Commerce de Blida a mis au point un plan de contrôle du marché, prévoyant notamment l’activation des cellules de veille et de suivi des directions locales relevant de la DRC-Blida, dans le but de signaler toute perturbation dans l’approvisionnement des marchés ou hausse des prix, avec l’implication des associations de protection des consommateurs, a, encore, fait savoir Mme Abbabsa. Le plan de contrôle porte également sur l’évaluation des quantités quotidiennes des produits alimentaires réceptionnées au niveau des marchés de gros avec le contrôle des prix, outre la mobilisation d’équipes de contrôle pour le contrôle du marché et des prix, et l’identification des produits les plus demandés par le consommateur pendant le mois de ramadhan, suivant les spécificités propres à chaque région.

M. B.

 

Article récent

Le 25 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img