15.9 C
Alger
mardi 23 avril 2024

APN: Le ministre de la Justice présente le projet de loi portant découpage judiciaire

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi, a présenté, hier à Alger devant les députés de l’APN, le projet de loi portant découpage judiciaire.

Par Slim O.

Lors d’une plénière présidée par le président de l’APN, Brahim Boughali, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, le ministre a précisé que «ce projet de loi porte sur une révision du cadre juridique du découpage judiciaire, en vue de son adaptation aux dispositions liées aux juridictions administratives et ordinaires et permettre une cohésion avec les articles de la loi organique relative à l’organisation judiciaire adoptée récemment par l’APN».
Ce projet «prend en compte les nouveautés de la législation nationale en se fondant notamment sur les dispositions des articles 165 et 179 de la Constitution, prévoyant la généralisation du double degré de juridiction et la création de tribunaux administratifs d’appel», a-t-il expliqué.
Il contient 19 articles qui peuvent être répartis sur 3 axes dont le découpage judiciaire juste, en ce sens qu’il est proposé l’augmentation du nombre des cours de 48 à 58 conformément au découpage territorial du pays suite à la création de 10 nouvelles wilayas au Sud.
Le texte prévoit également «la création de tribunaux dans le ressort de chaque cour, la possibilité de créer un ou plusieurs tribunaux au niveau de la même commune et d’étendre la compétence territoriale du tribunal à plusieurs communes, ainsi que la création de sections dans le domaine de compétence des tribunaux au niveau des communes sur décision du ministre de la Justice», a-t-il ajouté.
«En vertu des dispositions de la loi organique relative à l’organisation judiciaire, adoptée par l’APN, le projet stipule la création, au sein du territoire de compétence de certaines cours de justice, des tribunaux commerciaux, dont le nombre et le ressort devront être définis par voie réglementaire. Les modalités d’organisation de ces tribunaux seront aussi définies dans le projet de loi modifiant et complétant le code de procédure civile et administrative, qui sera présenté à l’APN prochainement».
M. Tabi a soutenu, dans ce sens, que le deuxième axe du projet porte sur «le découpage judiciaire administratif, où il sera procédé à la création de 6 tribunaux d’appel, sis à Alger, Oran, Constantine, Ouargla, Béchar et Tamanrasset», ajoutant qu’«il a été pris en considération concernant ce découpage, la portée géographique du territoire national, les questions présentées à la juridiction administrative et les répercussions sur les justiciables».
Concernant le troisième axe, il concerne les dispositions transitoires, dans la mesure où le texte de loi «énonce la situation progressive des dix nouvelles cours de justice lors de la réunion de toutes les conditions nécessaires pour leur fonctionnement. Les procédures existantes au niveau des anciennes cours devront rester en vigueur».
S. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img