28.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

APC de Mostaganem: Le maire du chef-lieu enfin installé

Après moult tractations pour des alliances entre les différentes formations politiques, qui d’ailleurs ont entretenu le suspense depuis la proclamation des résultats du scrutin du 27 novembre, le maire du chef-lieu enfin installé.

Par Lotfi Abdelmadjid

Des négociations entre les partis «El Bina», le FLN, le Hamas, El Infytah et El Moustakbel, ont tardé à trouver un terrain d’entente pour l’élection d’un maire pour la ville. Cette longue attente a inquiété les citoyens, car tous s’accordent à dire que cette fois-ci c’est trop complexe. Enfin, à l’instar des onze autres communes restantes de la wilaya, celle de Mostaganem a réuni ses élus pour enfin élire un président de l’Assemblée. L’après-midi du 20 décembre 2021, en présence de Aissa Boulahya, wali de la wilaya et les élus sortants, l’Assemblée devait commencer ses travaux de constitution conformément à la réglementation en vigueur. Dans son intervention, le chef de l’exécutif a tout d’abord évoqué les conditions très optimales dans lesquelles les dernières élections se sont déroulées, faisant acte de l’importance de ces dernières dans le processus des réformes inscrites dans l’agenda du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. D’un autre côté, il a exhorté la nouvelle Assemblée à travailler dans la transparence, la concertation et la coordination, pour assurer les changements auxquels aspirent les citoyens de cette wilaya. Pour conclure, le wali a adressé aux élus sortants ses vifs remerciements et sollicité de ceux qui le veulent de rester à la disposition du nouveau maire pour la continuité. Une fois les travaux entamés, les formations politiques, les unes comme les autres, sont allées à l’agitation faisant réciproquement de la pression pour que chacune place ses dés. Au premier tour, cinq formations se sont portées candidates, soit El Bina, FLN, Hamas et El Infitah. Ce qui a donné au FLN 11 voix et à El Bina 13 voix. Au second tour, les hypothétiques alliances de départ ont vu une autre tournure avec le ralliement de Hamas au FLN qui s’est retrouvé avec 21 voix sur 33 possibles. A l’issue de ces résultats, c’est Ould Abed Mechri du parti FLN qui est proclamé nouveau président de l’Assemblée populaire communale. Il avait déjà accompli un premier mandat en qualité d’adjoint maire. Par ailleurs, il faut souligner que les huit éléments du parti El Bina et les quatre de l’Infytah n’ont pas participé au vote du second tour, s’étant aperçus que les 21 élus restants ont fait bloc pour projeter le FLN aux commandes. Suite à ces résultats, les élus de l’Infitah et d’El Bina ont crié au scandale, avec la ferme décision de déposer un recours auprès du wali. En définitive, cequ’il faut retenir c’est le mécontentement de ceux qui ne se sont pas ralliés au FLN. Cette situation mènera, probablement à une nouvelle APC controversée. Le temps nous le dira, quoique Mostaganem a besoin d’une APC dans un climat de sérénité pour assurer à cette ville un développement prospère.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img