11.9 C
Alger
vendredi 2 décembre 2022

Ancien ministre et porte-parole de la Présidence de la République: Décès de Belaïd Mohand Oussaïd

L’ancien ministre conseiller à la communication, porte-parole officiel de la Présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd, est décédé hier à l’âge de 75 ans des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches. Le défunt qui a débuté son parcours en tant que journaliste à la Télévision algérienne, a occupé plusieurs postes de responsabilité tout au long de sa carrière professionnelle. Directeur général respectivement du quotidien « Echaâb » et de l’agence Algérie presse service, le défunt s’est vu également confier le poste de directeur du Centre algérien de l’information et de la culture à Beyrouth (Liban) avant d’être désigné ambassadeur d’Algérie à Bahreïn. Il a occupé aussi les postes de porte-parole officiel du ministère des Affaires étrangères et de représentant de l’Algérie auprès de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), puis ministre de la Communication. Fin décembre 2019, le défunt a été désigné ministre conseiller à la Communication, porte-parole officiel de la présidence de la République. Par ailleurs, le défunt a présidé, pendant plusieurs années, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) et s’est porté candidat pour les élections présidentielles de 2009.

Le Président Tebboune présente ses condoléances
Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a adressé un message de condoléances à la famille de l’ancien ministre et porte-parole de la Présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaïd, décédé mardi, dans lequel il a affirmé que l’Algérie perdait « un homme de presse de la trempe des grands, un homme de cette génération pionnière et chevronnée ayant servi son pays avec dévouement et abnégation à travers les différentes missions et responsabilités qu’il a eu à occuper ». « Allah a voulu que nous partagions avec vous la peine de la perte du défunt Mohand Oussaïd qui rejoint son Créateur après avoir résisté à la maladie avec patience et foi. Avec son départ nous faisons nos adieux avec grande affliction à un professionnel de la presse de la trempe des grands, un homme de cette génération pionnière et chevronnée ayant servi son pays avec dévouement et abnégation à travers les différentes missions et responsabilités qu’il a eu à occuper, ambassadeur et ministre, en sus de ses apports à l’action politique », lit-on dans le message de condoléances. « Nous avons connu en le défunt, un homme nationaliste farouchement attaché à la loyauté envers sa patrie et sa nation, minutieux, engagé et imprégné de la culture de l’Etat. Nous ne pouvons que nous résigner devant la volonté d’Allah le Tout Puissant », a écrit le Président Tebboune, invoquant le verset du Coran: « Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus ». « Face à cette épreuve et en ces moments difficiles, je prie Allah le Tout Puissant d’entourer le défunt de Sa Sainte Miséricorde et vous prêter patience et réconfort. +A Allah nous appartenons, à Lui nous retournons+. O toi âme apaisée retourne vers ton seigneur satisfaite et agréée, entre donc parmi mes serviteurs et entre dans Mon paradis », a conclu le chef de l’Etat.
R. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img