21.9 C
Alger
mercredi 5 octobre 2022

Amizour / Béjaïa: Les travailleurs d’Alexo souffrent en silence

Privés de leurs salaires de ces derniers mois, les travailleurs de l’Entreprise d’extrusion de profilés aluminium (Alexo) d’Amizour sont exaspérés. Ils souffrent en silence et ne savent pas comment s’y prendre pour venir à bout de leur calvaire.

Par Hocine Cherfa

Ils n’ont pas perçu leurs salaires depuis au moins ces quatre derniers mois. Ils ont récemment observé des sit-in au niveau de leur entreprise afin d’interpeller le premier responsable de l’unité et revendiquer le versement des arriérés de leurs salaires. Les protestataires, fatigués de leur situation, n’ont pas trop ébruité leur contestation. Leur usine fait face à une sérieuse crise financière depuis de longs mois, provoquant chez eux une angoisse permanente de perdre leur emploi et ne savent plus à quel saint se vouer. Ils ne savent plus comment faire pour subvenir aux besoins de leurs familles et faire face à la cherté de la vie provoquée par l’inflation qui affecte, depuis des semaines, plusieurs produits alimentaires de première nécessité, dont la pomme de terre qui est cédée entre 100 et 120 DA le kilo, ceci sans oublier les autres produits qui ont enregistré une hausse de de 20 à 50 voire de 100 % comme les haricots verts, la tomate, la courgette, etc. Le prix de la viande a également flambé. Les fruits comme la banane et les pommes ont suivi la même courbe ascendante. L’entreprise est financièrement asphyxiée et elle l’est davantage depuis le début de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19 et les nombreux variants qui ont suivi, plombant ainsi l’économie de la région et provoquant une récession économique à travers le monde. Lourdement impactée par la crise sanitaire en plus du manque et de la cherté de la matière première, l’unité a de grandes difficultés à payer ses quelque 15 employés. Cela a généré un arrêt partiel, puis total, de la chaîne de production. L’usine fait face aussi au manque de plans de charge et de vente de ces produits, en raison de l’arrêt de plusieurs chantiers durant la crise sanitaire. Pour rappel, cette usine avait consenti par le passé de gros investissements financiers dans le cadre de sa modernisation. Elle avait procédé au renouvellement de la chaîne d’extrusion de profilés aluminium. L’unité a-t-elle été touchée par les mesures d’accompagnement et d’encouragement de l’investissement prises antérieurement par le gouvernement en faveur de la relance économique ? Ces mesures ont touché plusieurs aspects, dont la levée des blocages sur l’investissement économique et industriel, l’appui et la relance des activités économiques dont celles des usines en difficulté et la préservation des postes d’emploi des travailleurs. Les travailleurs de l’unité devaient percevoir les salaires du mois de novembre, a-t-on appris récemment. Il est utile de rappeler que le comité de wilaya de suivi de l’investissement s’est réuni encore récemment, sous la présidence du wali, avec au menu les difficultés rencontrées par certains opérateurs économiques qui ont exposé, à l’occasion, les contraintes auxquelles ils font face pour concrétiser leurs projets. La rencontre a eu lieu avec la participation des services techniques concernés. Il a été question des moyens et des possibilités de trouver des solutions adéquates aux écueils rencontrés pour le lancement de certains projets en suspens, de faciliter les procédures administratives et juridiques relatives aux investisseurs et accentuer les sorties sur le terrain afin de mieux s’imprégner de la situation d’avancement dans la concrétisation des projets en vue de la levée des réserves émises auparavant.
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img