26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Alors que le président de la FAF rassure : Sera-t-on prêt pour le CHAN ?

Une polémique est née ces derniers jours, avec une déclaration des autorités du football en Côte d’Ivoire parlant d’une probable organisation du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), réservée aux footballeurs locaux.

Par Racim S.  

Alors que la Côte d’Ivoire est désignée pour accueillir la prochaine CAN qui aura lieu au mois de juin 2023, celle-ci a surpris tout le monde en affirmant qu’elle organisera plutôt la deuxième compétition de la CAF, après que l’instance africaine s’est rendue compte que l’Algérie n’était pas prête pour ce rendez-vous, surtout en ce qui concerne les installations et les stades, dont certains n’ont pas été rénovés, à l’image de celui du 19 mai 1956 de Annaba, alors que le nouveau stade de Baraki à Alger n’est pas encore achevé après plus de dix ans de travaux. La Fédération algérienne de football et après avoir pris connaissance des déclarations des Ivoiriens a vite réagi en affirmant que l’Algérie est prête pour l’organisation de la compétition qui lui a été confiée par la CAF. «Le CHAN aura bien lieu en Algérie en 2023. C’est une erreur de communication de la partie ivoirienne», a indiqué le Président de la FAF, Amara Charaf-Eddine, dans une déclaration à l’agence étatique. «La 7ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN Total Energies) 2022 des joueurs locaux aura bel et bien lieu en Algérie du 8 au 31 janvier 2023», a-t-il ajouté, ce qui coupe court aux rumeurs entendues ça et là. Seulement, la réalité du terrain est tout autre et montre clairement, que notre pays n’est pas prêt à cent pour cent pour ce genre de compétitions, sachant que les critères ne sont plus comme ceux d’il y a dix ans au moins, étant donné que cela demande des stades de qualité et spacieux, des hôtels également de qualité et une circulation fluide, ou plutôt des moyens de transport diversifiés, et cela est plutôt le point faible de notre pays. Pour ce qui est des installations sportives qui accueilleront ce rendez-vous africain, il faut savoir que la FAF a retenu quatre stades pour cette 7e édition du CHAN. Il s’agit du stade 5-juillet-1962 d’Alger, le stade olympique d’Oran, le 19-mai-1956 d’Annaba et le Chahid-Hamlaoui de Constantine. Mais encore une fois, les deux premiers stades sont les seuls à être relativement prêts pour ce rendez-vous, alors que les deux autres stades doivent être retapés à neuf. En tout cas, la FAF ne veut pas faire machine arrière, même si le temps n’est pas en sa faveur. Ainsi, une réunion du Bureau fédéral est prévue, ce dimanche pour débattre de la question et réfléchir aux moyens de faire avancer les choses pour pouvoir être au rendez-vous.  La préparation de cette 7e édition du CHAN et celle de la CAN U17, également prévue en Algérie du 8 au 30 avril 2023, seront au menu de la réunion présidée par Amara Charaf Eddine, ce dimanche. Gageons seulement que la FAF étudiera bien la question, car il ne faudra pas se rater et passer à côté d’un tel rendez-vous, alors qu’on devait préparer cet événement il y a déjà quelque temps.

R.S

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img